L'Inde vise 10% de croissance d'ici 2012

Le Premier ministre indien estime toutefois que le pays peut en partie souffrir de la crise financière internationale actuelle.

La croissance indienne n'a pas grand chose à envier à celle, à deux chiffres, de la Chine. Certes, le Premier ministre indien, Manmohan Singh, s'adressant ce mercredi aux fonctionnaires du pays, a lancé une petite mise en garde : "des nuages se sont accumulés sur les marchés financiers mondiaux à la suite de la crise du crédit, dite des 'subprimes'. Nous ne pouvons pas être totalement immunisés contre ce qui se passe à l'international".

Mais il a aussitôt rassuré : "nous allons non seulement être en mesure de maintenir notre rythme de forte croissance à court terme, mais aussi être capables d'atteindre 10%" à l'horizon 2012.

En 2006-2007 (l'exercice budgétaire se termine fin mars), le PIB, le produit intérieur brut indien, avait progressé de 9,4%. Depuis, un léger ralentissement dans l'industrie a fait baisser ce rythme. Le gouvernement et la banque centrale du pays table sur un an sur une fourchette de 8,5% à 9%. De quoi faire rêver les Européens et les Américains.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.