Les Chantiers de l'Atlantique passent sous pavillon coréen

Les chantiers navals sud-coréens STX Shipbuilding ont pris 39,2% du capital du norvégien Aker Yards pour un montant de 800 millions de dollars (563 millions d'euros). Aker Yards possède notamment les Chantiers de l'Atlantique, spécialisés dans la construction de navires de croisière. Un secteur très lucratif et à forte croissance.

Aker a trouvé un repreneur pour sa fliale Aker Yards. En mars, la holding norvégienne Aker, actionnaire historique d'Aker Yards, avait cédé ses 40,1% dans le groupe de construction navale à des investisseurs institutionnels, suscitant des craintes en Norvège sur la perspective de voir les chantiers passer sous pavillon étranger. C'est désormais chose faite: les chantiers navals sud-coréens STX Shipbuilding ont pris 39,2% du capital du norvégien Aker Yards pour un montant de 800 millions de dollars (563 millions d'euros).

STX Shipbuilding, septième plus grand groupe de construction maritime au monde, prend ainsi une minorité de contrôle dans le groupe norvégien, tout en restant en-deçà du seuil des 40% qui l'obligerait à déposer une offre sur le reste du capital. "Nous comptons mettre en place un partenariat stratégique et renforcer notre coopération avec le personnel sur place, grâce à des consultations régulières avec le directeur général d'Aker Yards et la direction", indique le communiqué de STX Shipbuilding.

Leader de la construction navale en Europe au coude-à-coude avec l'italien Fincantieri, Aker Yards compte 18 sites dans huit pays, notamment en Finlande, en Allemagne, en Norvège et en France, où il possède les ex-Chantiers de l'Atlantique. Ses chantiers finlandais et français sont spécialisés dans la construction de navires de croisière, une expertise qui fait défaut au groupe sud-coréen. D'autant que ce secteur est très lucratif et à forte croissance.

Les actions Aker Yards ont été acquises au prix de 97 couronnes (12,6 euros) l'unité, soit 26,50 couronnes au-dessus du cours de clôture de lundi. La nouvelle a été saluée comme il se doit pas les investisseurs: ce mardi matin, le titre Aker Yards a fait un bond de 17,73% à la Bourse d'Oslo pour s'établir à 83 couronnes.

Jugement rendu le 11 février pour le procès du Queen Mary 2
Le jugement du procès de l'accident de la passerelle du Queen Mary 2, qui avait fait 16 morts en 2003, sera rendu le 11 février. Les Chantiers de l'Atlantique (alors filiale d'Alstom), constructeur du Queen Mary 2 et Endel (groupe Suez), fabricant de la passerelle, sont jugés depuis le 8 octobre pour "blessures et homicides involontaires" aux côtés de huit de leurs salariés. Le 15 novembre 2003, la passerelle de 15 mètres sur 1,5 m de large permettant de monter à bord du paquebot s'était effondrée d'une hauteur de 18 mètres dans une cale sèche des Chantiers de l'Atlantique, entraînant 45 personnes dans le vide. Seize d'entre elles avaient été tuées et 29 autres blessées. Les 130 parties civiles ont réclamé plus de 12 millions d'euros de dommages et intérêts.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.