Les ventes de détail en Allemagne se redressent en février

Après le trou d'air de janvier lié à la hausse de la TVA, les ventes de détail allemandes ont regagné 0,9% en février, en ligne avec les attentes. Berlin prévoit un déficit budgétaire représentant 1,2% du PIB cette année.

Comme en France, les bonnes nouvelles affluent ce matin outre-Rhin. Les ventes de détail s'y sont redressées en février après leur fort recul en janvier en raison du relèvement de trois points de la la TVA au 1er janvier. Sur un mois, les ventes se sont inscrites en légère hausse de 0,9% à prix constants, en ligne avec les attentes. Sur un an en revanche, les ventes de détail ont baissé de 1,6%, alors que les économistes s'attendaient à un recul moins marqué à 1,1%.

Dans le détail, les ventes de produits alimentaires, de boissons et de tabac ont reculé en février sur un an (-4,2% à prix constants). Au contraire, les ventes de biens d'équipement, d'appareils électroménagers et dans le secteur du bricolage ont progressé, de 3,6% à prix constants. Les ventes de produits cosmétiques, pharmaceutiques et de médicaments ont également augmenté, de 2,2%, tout comme celles dans le secteur de l'habillement (+2%). Comme le mois dernier, les grands magasins sont ceux qui ont le plus souffert, avec un repli de leurs ventes de 3,8% sur un an.

Par ailleurs, Berlin prévoit un déficit budgétaire représentant 1,2% du PIB cette année. "Nous avons réduit de moitié (le ratio du déficit) entre 2005 et 2006 et vous êtes nombreux à savoir que nous pourrons faire état d'un critère du déficit de 1,2%. C'est une évolution extrêmement plaisante", a déclaré le ministre des Finances allemand Peer Steinbrück au Parlement.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.