Deutsche Bank : résultats record en 2006

 |   |  424  mots
La première banque allemande a dégagé en 2006 le meilleur bénéfice net de son histoire, en hausse de 70% sur un an à 5,99 milliards d'euros, grâce aux bonnes performances de ses deux principales divisions. Sur le seul quatrième trimestre, Deutsche Bank a vu son bénéfice net plus que tripler à 1,81 milliard d'euros et le bénéfice imposable grimper de 81%, à 1,87 milliard.

La première banque allemande, Deutsche Bank, a dégagé en 2006 le meilleur bénéfice net de son histoire, en hausse de 70% sur un an à 5,99 milliards d'euros, grâce aux bonnes performances de ses deux principales divisions, selon des chiffres publiés ce jeudi.

Le résultat inclut un gain exceptionnel de 355 millions d'euros dû à un crédit d'impôts sur les sociétés en Allemagne, et qui a été passé sur le quatrième trimestre, précise la banque dans un communiqué. Le résultat imposable a progressé de 33% sur un an à 8,12 milliards d'euros. Ce résultat est supérieur aux prévisions des analystes interrogés par l'agence d'informations financières AFX News, qui tablaient dans leur consensus sur un montant de 7,9 milliards. En octobre dernier, la banque avait annoncé qu'elle visait un bénéfice avant impôt d'au moins 8,4 milliard à l'horizon 2008.

Sur l'exercice écoulé, Deutsche Bank a dépassé largement son objectif de rentabilité, avec un rendement des fonds propres (ROE) avant impôts et éléments exceptionnels qui s'est élevé à 31%, alors que la banque tablait sur 25%.
Ses deux grandes branches ont connu des résultats records, avec la division de banque d'investissement (corporate and investment banking, CIB) qui a continué à représenter l'essentiel des bénéfices de l'institut bancaire. Sur 2006, le bénéfice imposable de cette activité a augmenté de 24% à 5,88 milliards d'euros. L'autre grande division de Deutsche Bank, dédiée aux clients privés et à la gestion d'actifs (PCAM), a connu une progression moins forte de son bénéfice imposable, de 13% à 1,96 milliard.

Sur le seul quatrième trimestre, Deutsche Bank a également réalisé des résultats record pour cette période. Le bénéfice net a plus que triplé (+272%) à 1,81 milliard d'euros (1,44 milliard attendu par les analystes interrogés par l'Agence Reuters) et le bénéfice imposable a grimpé de 81%, à 1,87 milliard.

"Il s'agit du meilleur quatrième trimestre de l'histoire de Deutsche Bank, et une excellente conclusion pour une année exceptionnellement bonne", se félicite son patron, Josef Ackermann, qui se montre optimiste pour la suite, sans pour autant donner d'objectifs chiffrés.

Une fois de plus, les actionnaires de la banque vont profiter de ses bons résultats. Dans le cadre de son programme de rachat d'action en cours, Deutsche Bank a racheté au cours du quatrième trimestre 2,8 millions de ses propres titres à un prix de 98,88 euros l'unité. Elle avait déjà annoncé mercredi son intention d'augmenter de 60% le dividende versé au titre de l'exercice 2006 à 4 euros par action.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :