Le marché sanctionne lourdement les nouvelles pertes d'Alcatel-Lucent

La Bourse sanctionne une fois de plus les mauvaises nouvelles pour Alcatel-Lucent. Le titre perd plus de 8,2% à 8,80 euros. Pour son deuxième trimestre (clos à fin juin), Alcatel-Lucent annonce une perte d'exploitation de 19 millions et une perte nette consolidée de 336 millions. C'est nettement moins bon que prévu par les analystes.

Nouvelle déception pour Alcatel-Lucent, dont le titre connait une descente aux enfers ce mardi à la Bourse de Paris. Le groupe qui a souvent été critiqué par sa mauvaise communication avec les marchés financiers a une nouvelle fois surpris désagréablement avec l'annonce de résultats moins bons que prévu.

L'équipementier franco-américain de télécommunications, constitué le 1er décembre 2006, annonce des résultats moins bon que prévu pour son deuxième trimestre. Le résultat d'exploitation est en perte de 19 millions contre un bénéfice de 252 millions un an plus tôt. Ce résultat d'exploitation est d'autant plus décévant qu'il prend en compte un profit de 34 millions d'euros liée au règlement d'un litige. De son côté, le résultat net part du groupe également dans le rouge avec une perte de 336 millions (bénéfice de 302 millions un an plus tôt). Enfin le chiffre d'affaires est en retrait à 4,326 milliards contre 4,491 milliard un an plus tôt.

Les analystes financiers interrogés par Reuters attendaient en moyenne une perte nette de 147,1 millions d'euros, une marge d'exploitation de 67,8 millions et un chiffre d'affaires de 4,297 milliards. En Bourse, la sanction est forte: le titre perd plus de 8,24% à 8,80 euros.

Le groupe se dit déçu par le niveau de sa marge brute lié aux investissements importants consentis sur des marchés clés, à une répartition défavorable des revenus par produit et par pays et à certains coûts associés à la rationalisation des plates-formes au moment où ses clients migrent leurs réseaux.

"Nous pensons que la marge de ce trimestre n'est pas représentative de l'évolution future de notre activité", explique Alcatel-Lucent, qui dit tabler sur une "forte montée en puissance de son activité" au second semestre. Il confirme viser une croissance d'environ 5% de son chiffre d'affaires pour l'exercice à taux de change constant. La croissance séquentielle du chiffre d'affaires du deuxième trimestre ressort à 13%, au-dessus de l'objectif de 10% que s'était fixé le groupe. Alcatel-Lucent, qui prévoit 1,7 milliard d'euros d'économies avant impôts d'ici 2009, réaffirme qu'il en réalisera 600 millions d'euros en 2007. Il précise avoir supprimé environ 1.900 postes au cours du trimestre écoulé, portant à 3.800 le total réalisé cette année, soit plus de 30% de l'objectif de suppression de 12.500 emplois sur trois ans

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.