Le club de football de Newcastle racheté pour près de 200 millions d'euros

 |   |  247  mots
Les investisseurs se ruent sur les clubs de football anglais. Après Chelsea, Manchester United ou encore Liverpool, c'est au tour de Newcastle de changer de mains après l'accord donné par la direction du club à l'OPA lancée par le milliardaire britannique Mike Ashley.

Après avoir acquis 41,6% du capital, Mike Ashley, la vingt-cinquième fortune du Royaume-Uni, vient de faire un pas de plus vers le contrôle total du club de Newcastle United (première division anglaise). La direction du club a en effet accepté l'OPA lancée par l'homme d'affaires, fondateur du groupe de magasins Sports Direct. La transaction se chiffre à 133 millions de livres (196 millions d'euros).

Avec près de 70% des parts, Mike Ashley est tout proche de prendre le contrôle total des Magpies, fixé à 75% du capital. Newcastle deviendrait ainsi le septième club de l'élite anglaise à changer de propriétaire sur les quatres dernières années. A la recherche d'un titre depuis 1969, le club où évolue notamment Michael Owen, ballon d'or France Football en 2001, et le français Olivier Bernard, a perdu plus de 10 millions de livres sur les six derniers mois de l'année 2006.

Cette nouvelle transaction fait en effet suite aux nombreux rachats qui ont marqué le football professionnel britannique depuis l'arrivée fracassante du milliardaire russe Roman Abramovich à Chelsea en juillet 2003. Le club de Manchester United, le club le plus riche du monde, a ainsi été racheté par l'Américain Malcom Glazer pour plus d'un milliard d'euros, Liverpool est tombé dans les mains des investisseurs américains Tom Hicks et George Gillett alors qu'Aston Villa, West Ham et Portsmouth ont également été vendus à des investisseurs étrangers. Seuls les clubs d'Arsenal et de Manchester City ont résisté à ces offensives de rachats.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :