Dassault Aviation mettra des moteurs Rolls Royce dans son futur Falcon

Le futur avion d'affaires milieu de gamme de Dassault Aviation, le Falcon Supermidzise, sera équipé de moteurs Rolls Royce, a indiqué ce vendredi Charles-Edelstenne, président du groupe Dassault. Qui confirme aussi le bon avancement du dossier de la vente d'avions Rafale au Maroc.

Alors que s'ouvre ce lundi le 47ème Salon aéronautique du Bourget, grand rendez-vous mondial de l'aéronautique, Dassault Aviation vient de choisir les moteurs Rolls Royce pour son futur avion d'affaires milieu de gamme, le Falcon Supermidsize, actuellement à l'étude. Charles Edelstenne, président du groupe aéronautique Dassault, a indiqué : "cela nous a semblé être la meilleure offre, avec une poussée de 10.000 livres et surtout par ses capacités en haute altitude". Il a également précisé que les autres grands choix d'équipement du futur Falcon seront déterminés "dans les douze prochains mois".

Les perspectives du marché de l'aviation d'affaires reste bien orientée, tirées par la demande européenne. Deuxième après les Etats-Unis, qui représentent 70% du parc mondial, "la flotte européenne de business jets, en stagnation autour de 2.000 appareils à la fin des années 90, a régulièrement augmenté ces dernières années pour dépasser 2.850 unités aujourd'hui", assure l'Association européenne de l'aviation d'affaires. A l'horizon 2011, l'Europe devrait représenter 16% du marché mondial des avions d'affaires avec 4.000 appareils, contre 10% actuellement, selon les autorités françaises de l'aviation civile.

Le patron de Dassault a par ailleurs réitéré sa volonté de céder sa participation de 5% dans le groupe d'électronique de défense Thalès. "Nous voulons sortir de la meilleure façon possible, c'est-à-dire au meilleur prix mais il n'y a pas d'urgence", a insisté Charles Edelstenne.

Enfin, Dassault Aviation a terminé ses discussions industrielles en vue de la vente de l'avion de combat Rafale au Maroc. "Les problèmes industriels sont réglés, les discussions sont maintenant au niveau des gouvernements", a précisé Charles Edelstenne . "Je ne peux dire quand elles aboutiront et dans quel sens", a-t-il ajouté. La finalisation de ce contrat représenterait un véritable événement pour le constructeur français. Car le Rafale, avion reconnu quasi-unanimement dans le monde comme un excellent appareil, n'a encore enregistré aucune vente à l'exportation. Mais des sources concordantes font état depuis plusieurs semaines de discussions avec le Maroc pour la vente d'une quinzaine d'appareils.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.