Dailymotion trouve un terrain d'entente avec Universal Music

Le site français de partage de vidéos sur Internet a signé un accord avec Universal Music autorisant la diffusion sur sa plate-forme de contenus appartenant à la maison de disque. Le modèle trouvé est celui d'un partage des revenus publicitaires entre les deux parties. Lancé début 2005, Dailymotion fait désormais figure de challenger pour YouTube.

Dailymotion se met à l'abri de potentielles poursuites juridiques. Le site de partage de vidéos sur Internet et Universal Music ont en effet signé un accord autorisant la diffusion sur son portail des contenus vidéos de la maison de disques, suivant un modèle de partage des revenus publicitaires entre les deux parties.

Cet accord, signé lundi, "va nous permettre de satisfaire notre audience de manière légale", a précisé à Benjamin Bejbaum, cofondateur et patron de Dailymotion, interrogé par l'agence AFP.

Dailymotion, qui revendique la place de deuxième site mondial de partage de vidéos derrière l'américain YouTube, comptabilisait au mois de février dernier environ 30 millions de visiteurs uniques et un peu plus d'un milliard de pages vues. C'est dix fois plus qu'en juin 2006, le site ne revendiquait alors que 100 millions de pages vues.

Lancé en mars 2005 par les deux Français Benjamin Bejbaum et Olivier Poitrey, Dailymotion avait déjà signé des accords similaires avec Warner Music et les producteurs indépendants français de vidéomusique. Ce nouvel accord, basé sur un modèle de partage des revenus publicitaires, conforte le site dans son choix d'un modèle économique "basé à 100% sur la publicité", affirme Benjamin Bejbaum qui mise sur une rentabilité de Dailymotion "dans les mois qui viennent, avant la fin de l'année".

Le catalogue Universal Music compte quelque 9.000 clips vidéo, interviews d'artistes ou coulisses de concerts, qui seront mis en ligne dans les prochaines semaines, tout comme les contenus de Warner Music qui représentent un total de 3.000 fichiers. Ces vidéos seront "marquées", procédure qui permettra de "fournir de manière régulière le nombre de fois où un clip a été visualisé afin de permettre au détenteur du catalogue de rémunérer précisément ses artistes", a ajouté le responsable du site.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.