Bush donne la priorité budgétaire à la guerre en Irak

 |   |  423  mots
Plus d'argent pour les guerres en Irak et en Afghanistan, moins pour les autres dépenses aux Etats-Unis: telles sont les priorités que George W. Bush devrait annoncer ce lundi dans le cadre de la présentation de son projet de budget pour l'année fiscale 2008.

Il ne devrait y avoir de quoi rendre le président américain plus populaire dans le nouveau budget qu'il va dévoiler demain. Alors que l'opinion aux Etats-Unis et de plus en plus hostile à la guerre en Irak et que les Démocrates détiennent désormais la majorité à la Chambre des représentants et au Sénat, George W. Bush va en effet leur expliquer que c'est sur l'Irak et l'Afghanistan que doit porter l'effort budgétaire, au détriment de tout le reste...

Intervenant samedi dans une allocution à la radio, le président américain a prévenu: "réduire le déficit en temps de guerre demande de notre part de restreindre les dépenses dans d'autres domaines". Esquissant le budget qu'il présentera lundi, Bush a ajouté que ce projet montrerait que son objectif de faire disparaître le déficit d'ici 2012 peut être atteint tout en pérennisant les baisses d'impôt.

"Le Congrès doit pérenniser les baisses d'impôts, afin que nous puissions maintenir la croissance de l'économie américaine. Les mesures économiques dopant la croissance jouent de même un rôle capital dans notre plan d'équilibre du budget fédéral", a-t-il continué.

"Notre économie en pleine croissance a engendré un niveau de recettes fiscales record. Cette augmentation des recettes fiscales nous a aidés à réduire le déficit de moitié avec trois ans d'avance sur les prévisions", a dit Bush. "Lundi, nous aborderons la prochaine étape, lorsque je soumettrai au Congrès un budget prévoyant d'éliminer le déficit d'ici 2012".

Reste que la potion va être amère. Car le président va proposer une augmentation de 1% des dépenses - hors dépenses militaires - pour l'année fiscale 2008, selon un responsable de l'administration américaine, c'est-à-dire une diminution sensible en termes réels, compte tenu de l'inflation, actuellement aux environs de 2,5%.

Le président va, en revanche, augmenter le budget courant du Pentagone de 10,5%, pour le porter à 481 milliards de dollars. Un responsable de l'administration américaine a déclaré que le président demanderait une enveloppe globale de 245 milliards de dollars pour financer les guerres d'Irak et d'Afghanistan jusqu'à la fin 2008.

"Nos troupes méritent un plein soutien, et ce budget leur apportera les ressources dont elles ont besoin", a dit Bush dans son allocution, ajoutant qu'il se fixait comme priorité numéro un de "faire en sorte que l'Amérique soit sûre et remporte la guerre contre les extrémistes".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :