Alitalia choisira son repreneur d'ici le 15 décembre

 |   |  219  mots
La compagnie italienne a entériné jeudi soir le dépôt des offres, non engageantes, d'Air France et de la compagnie Air One. Le conseil d'administration a annoncé qu'il se prononcerait la semaine prochaine, mais les pronostics donnent Air France en position de force.

Après le dépôt des offres de rachat jeudi, la compagnie aérienne Alitalia a annoncé le même jour dans la soirée qu'elle choisirait "probablement" la semaine prochaine son repreneur potentiel. "Le conseil d'administration se réunira, probablement au cours de la semaine prochaine, pour choisir le groupe avec lequel entamer des négociations exclusives", a indiqué la compagnie italienne dans un communiqué à l'issue d'un conseil d'administration. Il reviendra ensuite au gouvernement italien, actionnaire à 49,9%, de trancher en suivant ou non l'avis du conseil d'administration d'Alitalia.

La compagnie a confirmé avoir reçu des offres de reprise, sans engagement ferme, d'Air France-KLM et de la compagnie italienne Air One. Elle a aussi reçu une offre d'un consortium italien conduit par l'ex-président de la Cour constitutionnelle, Antonio Baldassarre, mais qui avait été exclu de la course début novembre. La compagnie italienne a néanmoins demandé à sa banque conseil Citi (Citigroup) d'évaluer cette offre dont les chances de l'emporter sont quasi-nulles. De son côté, la compagnie allemande Lufthansa a, elle, renoncé à déposer une offre.

Entre Air France-KLM, allié historique d'Alitalia, et la compagnie italienne Air One, moins solide, les chances de l'emporter penchent fortement pour la compagnie française. Air One bénéficie toutefois du soutien d'une partie du gouvernement italien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :