Une holding baptisée "France Monde" chapeautera TV5, RFI et France 24

 |   |  278  mots
Le chef de l'Etat aura ce vendredi sur son bureau le rapport portant réorganisation du secteur de l'audiovisuel extérieur.

La période budgétaire n'est plus à la dispersion des moyens. Pour mettre un peu d'ordre dans les différents médias audiovisuels tournés vers l'extérieur de l'Hexagone, Nicolas Sarkozy recevra officiellement, ce vendredi, le rapport qu'il avait commandé et sur lequel ont planché Jean-David Levitte, conseiller diplomatique du président, et l'ex-journaliste Georges-Marc Benamou, conseiller du chef de l'Etat pour l'audiovisuel et la culture.

Selon des éléments qui sont déjà sortis dans la presse, notamment dans la Tribune, l'idée phare du rapport, qui préconise une réforme en douceur, s'étalant sur quelque trois ans, consiste à créer en 2008 une holding baptisée "FranceMonde" qui coifferait la chaîne de télévision francophone TV5 Monde, la chaîne d'information internationale en continu France 24 et la radio RFI, les trois entités gardant leur marque propre, avec un directeur général opérationnel à la tête de chacune. Cette société holding mutualiserait les fonctions administratives (ressources humaines, finances, ... ) mais pourrait aussi s'occuper de commercialisation et de distribution.

Un GIE (groupement d'intérêt économique) serait ainsi créé, devenant une plateforme proposant de nouveaux contenus: TV en différé, vidéos à la demande, avec un portail Internet commun. Selon le rapport, cette plateforme serait à même de générer des recettes publicitaires importantes, notamment grâce à Internet, ce qui porterait le budget annuel de la structure commune à 400 millions d'euros, contre 360 millions actuellement pour l'ensemble du financement des trois structures existantes.

Le rapport prévoit aussi un rapprochement entre les rédactions, ce qui inquiète les syndicats, et un renforcement conséquent du réseau de correspondants à l'étranger .

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :