Ségolène Royal propose un emploi dans l'artisanat totalement gratuit

La candidate PS à l'élection présidentielle riposte à François Bayrou sur la question des allègements de charge. Aux deux emplois sans charge du candidat UDF, elle réplique par une proposition d'un emploi dans l'artisanat totalement financé, salaires et charge, par les pouvoirs publics.

Cela s'appelle la réponse de la bergère au berger. Ce vendredi, Ségolène Royal a proposé en visite à Guéret (dans la Creuse) que les pouvoirs publics prennent en charge pendant un an "la totalité des salaires et des charges" des jeunes sans qualification qui seraient embauchés par les artisans et commerçants à la tête d'entreprises n'excédant pas, selon son entourage, dix salariés.

Elle considère que cette mesure est destinée aux "190.000 jeunes qui sortent du système scolaire sans qualification". Ils devraient ainsi pouvoir toucher au moins le SMIC. Ségolène Royal parle en l'occurrence d'un "pacte de confiance entre les artisans et commerçants d'un côté, les jeunes de l'autre". Et elle rappelle qu'il existe en France "500.000 offres d'emploi non satisfaites" .

Le coût d'une telle mesure est estimée en année pleine à un milliard d'euros par an. Il serait financé grâce au redéploiement des aides publiques à l'emploi qui représentent un montant global de 65 milliards d'euros.

Mardi dernier, Ségolène Royal avait déjà proposé la prise en charge de la totalité du salaire et des charges pendant six mois pour l'embauche par des PME de jeunes diplômés.

De quoi riposter au candidat UDF à l'élection présidentielle, François Bayrou, qui propose lui d'exonérer de charges les deux prochains emplois de toute entreprise, hors effet d'aubaine et avec un niveau de salaire plafonné.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.