Royal et Sarkozy font jeu égal au premier comme au second tour

 |   |  316  mots
La candidate socialiste et son adversaire de l'UMP recueillent des scores identiques, à 26% au premier tour de l'élection présidentielle et 50% au second, selon un sondage CSA pour Le Parisien et i-télé publié vendredi. C'est la première fois depuis janvier que Ségolène Royal fait aussi bien que Nicolas Sarkozy.

De quoi mettre du baume au coeur des militants socialistes, et déprimer du même coup leurs homologues de l'UMP. Selon un sondage CSA pour Le Parisien et i-télé publié vendredi, les deux principaux candidats à l'élection présidentielle recueillent le même pourcentage d'intentions de vote au premier comme au second tour. A la question "pour lequel des candidats suivants y a-t-il le plus de chances que vous votiez ?", 26% des personnes interrogées répondent Nicolas Sarkozy, et autant Ségolène Royal. Le candidat de l'UMP perd un point en une semaine, tandis que la candidate socialiste reste stable, tout comme François Bayrou, à 21% des suffrages théoriques.

Autre similitude de score entre les deux principaux candidats: en cas de duel Royal-Sarkozy au second tour, chacun est crédité de 50% des suffrages exprimés, avec une progression de Ségolène Royal (+3 points en une semaine) tandis que Nicolas Sarkozy recule (-3 points). C'est la première fois depuis janvier que la candidate socialiste fait aussi bien que son homologue de l'UMP, et ce à un mois de l'élection présidentielle,. "Le recul du candidat de l'UMP s'explique par la campagne de premier tour que mène actuellement Sarkozy, explique Jean-Daniel Lévy du CSA. Les Français s'interrogent sur sa stature".

Quant à la stabilité du candidat de l'UDF, elle serait due au fait que Bayrou "parle beaucoup des institutions et de la dette mais assez peu des sujets qui touchent le quotidien des Français, comme l'emploi", selon Jean-Daniel Lévy. Toujours selon ce sondage, réalisé les 21 et 22 mars, Jean-Marie Le Pen recule à 13% (-1 point) des suffrages, tandis que Marie-Gorges Buffet grimpe d'un point, à 3%, légèrement précédée d'Oilivier Besancenot (3,5%), en progresssion de 1,5 point. Arlette Laguiller et José Bové sont chacun crédités de 2% des intentions de vote, suivis de Philippe de Villiers (1,5%) et Dominique Voynet (1%).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :