IBM rélève ses objectifs de résultats pour 2007

 |   |  434  mots
Le groupe informatique américain IBM a publié mercredi des résultats globalement supérieurs aux attentes du marché au deuxième trimestre, portés par de fortes ventes dans les services et dans ses très rentables logiciels. Et relève ses prévisions de résultats pour l'ensemble de l'année.

Le numéro un mondial des services informatiques International Business Machines (IBM) a enregistré au deuxième trimestre un bond de 12% de son bénéfice trimestriel. De quoi lui permettre de relever ses prévisions de résultats pour 2007, les acquisitions dans les logiciels ayant dopé son chiffre d'affaires. Ces nouvelles devraient être appréciées ce jeudi par les marchés. L'action IBM, qui a déjà atteint cette semaine un plus haut de cinq ans, gagnait encore 3,1% à 114,17 dollars lors des transactions électroniques après la clôture de Wall Street.

La solidité de ces résultats permettent au groupe américain de relever à 14-15% son objectif de croissance du bénéfice par action (BPA) pour 2007, alors qu'il visait jusqu'à présent une fourchette de 13 à 14%. IBM a dégagé au deuxième trimestre un bénéfice net de 2,26 milliards de dollars, soit 1,55 dollar par action, contre 2,02 milliards (1,30 dollar) un an plus tôt. Son chiffre d'affaires a grimpé de 9% à 23,8 milliards de dollars.

Les analystes attendaient en moyenne un BPA de 1,47 dollar avant certains éléments exceptionnels, et un chiffre d'affaires de 23,1 milliards de dollars, selon le consensus établi par Reuters Estimates. Le résultat net publié inclut un gain de 81 millions de dollars, soit cinq cents par action, réalisé sur la vente de la division d'impression du groupe cette année.

La bonne surprise est venue des ventes sur le seul marché américain: après un tassement au premier trimestre, elles ont progressé de 6% à 10,1 milliards de dollars. Le chiffre d'affaires en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique a progressé pour sa part de 13% sur la période, et les ventes dans la région Asie-Pacifique ont augmenté de 10%.
"Obtenir des hausses du chiffre d'affaires à deux chiffres dans n'importe quelle partie du monde est une bonne nouvelle pour le groupe", commente Kim Caughey, analyste senior chez Fort Pitt Capital Group, cité par l'Agence Reuters.

La marge brute d'IBM s'est améliorée au deuxième trimestre à 41,8% contre 41,2% un an plus tôt. Le groupe basé à Armonk, dans l'État de New York, a réalisé pour plus de cinq milliards de dollars d'acquisitions dans le secteur des logiciels au cours de l'année écoulée afin de doper ses ventes sur le segment le plus rentable de son activité et d'améliorer la profitabilité de son principal métier, les services en technonolgie. Près de la moitié de la croissance du chiffre d'affaires de la division logiciels du groupe au deuxième trimestre est ainsi imputable à des activités récemment acquises, précise encore le communiqué d'IBM.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :