Aéroports de Paris va gérer l'aéroport d'Amman en Jordanie

 |   |  212  mots
Le consortium dirigé par ADP assurera la gestion de l'aéroport international Queen Alia pendant 25 ans.

Nouveau succès international pour ADP, Aéroports de Paris. Il annonce avoir signé à la tête d'un consortium ad hoc, le 19 mai 2007, le contrat pour la concession de l'aéroport international Queen Alia d'Amman (Jordanie) sur une durée de 25 ans dans le cadre d'un contrat de type BOT (Build - Operate - Transfer).

Le consortium est composé d'Aéroports de Paris Management, des sociétés J&P (Chypre) et J&P Avacs (Grèce) et des fonds d'investissements ADIC (Abu Dhabi), NOOR (Koweït) et EDGO (Jordanie). Il a été sélectionné par le gouvernement jordanien, à l'issue d'un processus d'appel d'offre international.

Le contrat prévoit la construction d'un nouveau terminal d'une superficie totale de près de 100.000 m² pour un investissement d'environ 500 millions US$. Dessiné par l'architecte anglais Foster & Partners, ce nouveau terminal permettra d'accueillir 9 millions de passagers annuels contre 3,5 millions actuellement. Il vise à accompagner la croissance rapide de l'aéroport, porte d'entrée de la Jordanie et hub (plate-forme aéroportuaire) de la compagnie aérienne nationale Royal Jordanian, membre de l'Alliance One World.

Le groupe J&P assurera la construction des nouvelles installations et Aéroports de Paris Management l'exploitation de l'ensemble de l'aéroport pour la durée de la concession.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :