Fusion bancaire annoncée entre BPI et Millenium BCP

La quatrième banque portugaise, BPI, a annoncé jeudi avoir lancé une offre de fusion sur la première banque privée du pays, Millennium BCP.

La quatrième banque portugaise, BPI, a annoncé jeudi avoir lancé une offre de fusion sur la première banque privée du pays, Millennium BCP, dans une lettre publiée par la CMVM, gendarme de la bourse de Lisbonne.
"Le Conseil d'administration de la banque BPI a pris la décision de proposer au Conseil d'administration de Banco comercial portugues (BCP) la fusion des deux banques", indique la lettre.
Si elle se réalisait, cette fusion donnerait naissance à la première institution financière portugaise devant la banque publique Caixa Geral de Depositos.

Le BPI offre une demi-action contre une action de la BCP et propose que la nouvelle entité prenne le nom de Banco Millenium BPI, indique le document, qui précise que cette proposition restera en vigueur jusqu'au 15 novembre prochain.

Les actifs de la BCP se montent à 11 milliards d'euros et ceux de la BPI à 4,5 milliards.
"Le cadre actuel de l'économie internationale et la situation de l'économie et du système financier portugais favorisent le développement de mouvements de consolidation dans le secteur bancaire", estime le CA de la BPI dans sa lettre au CA de Millenium BCP.

Ces mouvements devraient pouvoir contribuer "à l'accélération des rythmes des croissance des affaires, à la conquête de nouveaux marchés et la rationalisation des conditions d'exploitation des institutions financières avec pour objectif d'assurer des niveaux de rentabilité élevés au bénéfice des actionnaires, des clients et des collaborateurs", ajoute-t-il.

Pour que la fusion devienne réalité, il faut que les deux banques se mettent d'accord sur ses termes et que celle-ci soit approuvée par leurs assemblées générales.
Jeudi l'action BPI a gagné 1,56% à 6,15 euros tandis que BCP gagnait 2,24% à 3,19 euros.
BCP avait lancé en 2006 une OPA sur la totalité du capital de BPI, mais n'avait pas réussi à convaincre la majorité des actionnaires et l'OPA avait échoué.

La banque avait pourtant accepté de relever son offre de près d'un milliard d'euros par rapport à l'offre initiale (4,33 milliards d'euros) et avait fini par proposer 5,32 milliards d'euros pour racheter BPI.
Millennium BCP a dégagé un bénéfice net en baisse de 22,2% à 307,9 millions d'euros au premier semestre (contre 395,8 millions un an plus tôt) en raison des coûts exceptionnels liés à cette l'OPA, estimés à 65,5 millions d'euros, selon la banque.

Sans ces dépenses exceptionnelles, le bénéfice de BCP se serait élevé à 373,4 millions, soit une hausse de 3,1% en glissement annuel, avait-elle précisé.

La BPI a pour sa part annoncé jeudi un bénéfice net en hausse de 14,3% sur les neuf premiers mois de l'année à 249,4 millions d'euros, par rapport à la même période de l'année précédente.
L'offre de fusion survient alors que le fondateur et président de la BCP, Jorge Jardim Goncalves, est au coeur d'un scandale lié à l'effacement d'une dette de plus de 10 millions d'euros contractée par son fils auprès de la banque.

Selon la presse, Jardim Gonçalves a finalement remboursé les crédits accordés par Millenium BCP à son fils -- entre 10 et 12,4 M EUR selon les sources --, mais a en revanche refusé de démissionner comme le réclamaient certains actionnaires de la banque.

Le 31 août dernier le président du conseil d'administration de la BCP, Paulo Teixeira Pinto, qui souhaitait changer les statuts de la banque contre l'avis de Jorge Jardim avait démissionné et avait été remplacé par le vice-président, Filipe Pinhal.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.