Northern Rock perd encore plus de 11%

La banque britannique chahutée par la crise de liquidités a reçu plusieurs marques d'intérêt. Mais l'une des offres de reprise valorise la société moins que sa capitalisation boursière de 400 millions de livres sterling.

Certes, Northern Rock attire les convoitises. Pourtant les offres de reprise sur la banque britannique sauvée de justesse de la faillite le mois dernier par la Banque d'Angleterre, risquent de ne pas être à la hauteur des espérances de la direction de l'établissement. "Le conseil de Northern Rock confirme avoir reçu plusieurs nouvelles marques d'intérêts. L'une de ces offres est significativement en deça de la capitalisation boursière du groupe à la clôture du 20 novembre", a indiqué Northern Rock dans un communiqué paru ce mercredi. Soit 408 millions de livres sterling (566 millions d'euros), le titre Northern Rock ayant clôturé hier soir à 97 pence sur une chute de 6,9%.

Ces nouvelles informations précipitent un peu plus la chute de l'action Northern Rock, qui dévissait de 13,7% à 83,7 pence en milieu de matinée. En fait depuis le début de la semaine, le titre a perdu plus de 42%.

Frappé de plein fouet par la crise de liquidités du marché interbancaire de cet été, Northern Rock a dû recourir à une aide d'urgence de la Banque d'Angleterre, le gouvernement britannique décidant parallèlement de garantir les dépôts de l'établissement pour éviter des retraits massifs de la part des clients. A ce jour, le spécialiste des crédits immobiliers a emprunté 25 milliards de livres sterling à la banque centrale que le futur repreneur devra rembourser. Parmi les prétendants en lice, l'on peut citer Virgin Money associée à l'assureur AIG, le groupe d'investissement Olivant ou encore le fonds américain JC Flowers.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.