Les autres films de la semaine

Tous les gros films de Noël étant sortis depuis la fin novembre, cette semaine cinématographique s'avère assez pauvre. Parmi les nouveaux films: "Les animaux amoureux", "Je suis une légende", "Ma vie n'est pas une comédie romantique".

"Les animaux amoureux"
Plus qu'un simple documentaire animalier, ce film magnifique de Laurent Charbonnier s'impose comme un remède efficace contre la déprime ou le stress. Car il est uniquement question d'amour. Plus de 80 espèces des quatre coins du monde y révèlent leurs techniques de séduction. Les crabes se serrent la pince, les kangourous s'exercent à quelques mouvements de boxe, le chamois tire la langue quand la grenouille gonfle ses joues comme une bulle de chewing-gum. Remarquablement rythmé, accompagné par la musique de Philip Glass, des scènes aussi drôles qu'émouvantes, des images éblouissantes, ce documentaire conçu comme un véritable spectacle, permet d'approcher et d'apprivoiser la nature comme jamais. Pour petits et grands (dès 4 ans).
Y. Y.

"Je suis une légende"
Will Smith, que l'on a connu mieux inspiré et mieux dirigé, s'est fourvoyé dans ce film d'horreur aussi peu crédible que mal ficelé, de Francis Lawrence. Un virus d'origine humaine censé vaincre le cancer fait des ravages à New York. Robert Neville, savant de haut niveau, le combat avec d'autant plus de virulence que toute sa famille en a été victime et que lui seul est mystérieusement immunisé. Il se croit seul dans la mégalopole déserte, combattant de son sang des hordes terrifiantes d'infectés qui ne sortent que la nuit pour dévorer tout ce qui bouge encore... La tension est insupportable mais on n'y croit pas une seconde.
N. T.

"Ma vie n'est pas une comédie romantique"
"Non seulement je suis athée, mais Dieu est fâché avec moi". Thomas (Gilles Lellouche), trente ans et des poussières, ne peut mieux résumer son existence. Largué par celle qu'il pensait être la femme de sa vie, le voilà obligé de revenir vivre chez ses parents dans une paisible banlieue pavillonnaire. Un drame heureusement écourté par des retrouvailles hautes en couleur avec son amour d'enfance (Marie Gillain). Marc Gibaja, réinvestit les codes de la comédie romantique avec humour, fraicheur et fantaisie pour réussir un film "sympatoche" malgré un démarrage laborieux, emmené par une excellente brochette de comédiens.
Y. Y.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.