L'allemand Metro enregistre un doublement de ses résultats

 |   |  329  mots
Le numéro un allemand de la distribution a vu son bénéfice net quasiment doubler l'an dernier, à 1,05 milliard d'euros, contre 531 millions en 2005. Il mise pour 2007 sur une hausse du chiffre d'affaires de 8 à 9% et sur une progression du bénéfice d'exploitation de 6 à 8% hors exceptionnels.

Excellentes performances pour Metro en 2006. Le numéro un allemand de la distribution a vu son bénéfice net quasiment doubler l'an dernier, à 1,05 milliard d'euros, contre 531 millions en 2005, une performance supérieure aux attentes. Les analystes interrogés par l'agence d'informations financières AFX News tablaient sur un bénéfice net de 895 millions.

Sur la période, le bénéfice d'exploitation (Ebit) progresse de 14% à 1,98 milliard. Selon des chiffres déja publiés en janvier, le chiffre d'affaires a progressé de 7,5% à 59,9 milliards, grâce à l'acquisition des activités de Wal-Mart en Allemagne et du français Géant en Pologne.

"2006 a été pour nous l'année de croissance la plus forte depuis 1998", se félicite le patron du groupe, Hans-Joachim Körber, cité dans le communiqué. "Notre stratégie de croissance rentable et de création de valeur à long terme est un succès. En 2006, plus de 50% de notre chiffre d'affaires et environ deux tiers de nos bénéfices sont venus de l'étranger. Avec l'entrée de Metro Cash and Carry au Pakistan et de Media Markt en Turquie, nous allons poursuivre l'internationalisation du groupe cette année", ajoute-t-il.

Sur la période, les résultats ont été tirés une nouvelle fois par l'international, renforcé par l'acquisition des activités du français Géant en Pologne. En Allemagne, le groupe a repris également les filiales de l'américain Wal-Mart.
Metro a profité par ailleurs de la bonne tenue de ses chaînes d'électronique grand public Saturn et Media Markt. Les ventes cumulées ont grimpé de 13,9% à 15,2 milliards. Seul bémol, la situation reste difficile en Allemagne. Le chiffre d'affaires des grands magasins Galeria Kaufhof a peu augmenté (+1%) l'an dernier à 3,6 milliards.

Pour fêter ses belles performances, le groupe va distribuer un dividende de 1,12 euro par action contre 1,02 euro l'année précédente.

Il mise pour 2007 sur une hausse du chiffre d'affaires de 8 à 9% et sur une progression de l'Ebit de 6 à 8% hors exceptionnels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :