Greenpeace recueille un million de signatures pour une législation sur les OGM

L'organisation écologiste a lancé une pétition en faveur de davantage de transparence. Aujourd'hui l'étiquetage des produit dérivés d'animaux d'élevage, comme les oeufs, le lait ou la viande n'est pas obligatoire.

1 mn

L'organisation écologiste Greenpeace a remis ce lundi à la Commission européenne une pétition forte d'un million de signatures pour réclamer un étiquetage obligatoire des produits (lait, oeufs, viande) provenant d'animaux nourris aux organismes génétiquement modifiés (OGM). "Il y a actuellement une faille dans la législation et nous voulons que la Commission réponde à cette demande d'un millions de citoyens pour plus de transparence", a déclaré Greenpeace, dont les responsables ont remis leur pétition au commissaire à la Sécurité alimentaire Markos Kyprianou.

Depuis 2003, la législation européenne oblige les produits alimentaires, comme le ketchup, à être étiquetés s'ils contiennent au moins 0,9% d'OGM. Cette disposition est également prévue pour la nourriture destinée aux animaux d'élevage (soja, maïs). Mais les produits dérivés d'animaux d'élevage (laits, oeufs, viande) ne sont pas soumis à cet étiquetage, les institutions européennes ayant jugé à l'époque que ce n'était pas nécessaire en l'état des connaissances scientifiques.

"Nous regarderons à nouveau cette question à travers une approche scientifique", a prudemment répondu à Greenpeace Markos Kyprianou. Plus de 90% des produits agricoles OGM importés en Europe sont du soja ou du maïs destinés à l'alimentation animale. Cela signifie que 20 millions de tonnes d'organismes génétiquement modifiés pénètrent chaque année la chaîne alimentaire européenne, selon Greenpeace.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.