La consommation des ménages continuera de soutenir la croissance française

Le "trou d'air" de février ne doit pas inquiéter. Selon les experts, il s'agit plus d'une pause passagère après plusieurs mois de forte croissance.

Un trou d'air. Un petit trou d'air qui ne remet aucunement en cause la tendance de fond qui fait de la consommation des ménages le pilier principal de la croissance française. La consommation des ménages en produits manufacturés a, en effet, légèrement décliné de 0,4 % en février par rapport au mois précédent, a indiqué l'Insee ce vendredi.

C'est la première fois depuis septembre 2006 que les dépenses des Français connaissent un infléchissement. En d'autres circonstances, d'aucuns auraient pu s'inquiéter, y voyant un début de tendance. Mais l'analyse des chiffres balaie toute anxiété.

Cette baisse, légère, apparaît en effet après "une flambée de la consommation ces derniers mois de 4,1 % entre octobre et janvier", note Marc Touati, de l'ACDE. "La légère baisse des dépenses en février n'a rien d'inquiétant", renchérit Nicolas Bouzou (Astéres). Les économistes sont unanimes pour relever que, si infléchissement il y a eu en février, il intervient dans un contexte qui reste porteur puisque sur un an la consommation en produits manufacturés a solidement progressé de 5 %.

Comment expliquer le trou d'air de février ? Il s'agit en somme d'une sorte de pause, d'un réajustement, d'un palier qui intervient naturellement après deux dernières hausses mensuelles solides : + 1% en décembre puis + 1,4% en janvier.

Globalement, les chiffres de février ne contredisent pas les grandes tendances de l'économie hexagonale, ni ses structures qui veulent aujourd'hui que la consommation est, et reste, le moteur essentiel de sa croissance. Sauf qu'avec ce seul moteur, la hausse de l'activité continue d'avoir beaucoup de peine à dépasser sa progression quelque peu poussive et reste cantonnée autour de 2%, quand elle pourrait, avec le redémarrage d'autres moteurs comme l'investissement ou l'exportation, être largement supérieure.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.