Veolia Environnement pénalisé au premier trimestre par les changements climatiques

 |   |  425  mots
Le premier trimestre du groupe spécialisé dans l'énergie et l'environnement a été impacté à hauteur de près de 160 millions d'euros en raison de la douceur climatique et de la baisse du prix des énergies. Les secteurs de l'eau, du transport et de la propreté restent bien orientés. Veolia Environnement relève ses prévisions et vise une croissance d'au moins 10% pour 2007.

Les conséquences du réchauffement climatique se font sentir sur le premier trimestre de Veolia. Le groupe français spécialisé dans l'eau, la propreté, le transport et l'énergie a en effet annoncé ce matin par voie de communiqué qu'il avait été touché par la baisse du prix de l'énergie et surtout la douceur climatique du premier trimestre 2007.

Ainsi, le chiffre d'affaires de la division énergie du groupe a reculé de 3,4% au premier trimestre, par rapport à l'année précédente, à 2,025 milliards d'euros. "La diminution du chiffre d'affaires résulte de la variation du prix des énergies (-23 millions d'euros) et de l'impact de la douceur climatique du premier trimestre 2007 comparé à un premier trimestre 2006 marqué par une rigueur supérieure à la moyenne décennale (-134 millions d'euros)", explique le groupe dans un communiqué, qui ajoute qu'au total, ces éléments pèsent pour 7,8% sur la variation de l'activité de la division.

Le chiffre d'affaires consolidé du groupe progresse toutefois de 8,8% à 7,8 milliards d'euros, nettement soutenue d'ailleurs par la croissance externe. Mais en terme de rentabilité, cette douceur s'est traduite par un impact négatif de 34 millions d'euros. Le résultat opérationnel progresse ainsi de 6,1% à 654,8 millions d'euros, alors que sans cet impact, il aurait dû progresser de 11,6%.

"Au-delà des aléas climatiques, les résultats du premier trimestre confortent la pertinence de la stratégie de croissance rentable de Veolia Environnement", commente toutefois le groupe, qui affiche dans la division Eau une croissance de 9,3% à 2,3 milliards d'euros sur le trimestre. Dans la propreté, la croissance du chiffre d'affaires atteint 18,6% à 1,7 milliard d'euros, et dans le transport, le chiffre d'affaires progresse de 14,9% à 1,14 milliard d'euros.

Veolia Environnement estime d'ailleurs que la croissance de ses activités devrait se poursuivre cette année, et prévoit même de dépasser ses objectifs initiaux de croissance du chiffre d'affaires. "Sous l'effet du développement des contrats existants, de l'impact des récents développements commerciaux (contrats de propreté (Comté de Pinellas) aux Etats-Unis, les contrats dans le domaine de l'eau au Moyen-Orient ou des diverses acquisitions dans le domaine de l'énergie en Europe Centrale ainsi que de la contribution attendue de l'acquisition de Sulo dans le domaine de la Propreté en Allemagne, le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel récurrent consolidés du Groupe devraient croître d'au moins 10% en 2007", assure le groupe. Il avait annoncé précédemment une croissance de son chiffre d'affaires comprise entre 8 et 10%, ainsi qu'un "nouvel accroissement du résultat opérationnel et du résultat net récurrent".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :