Demande de pétrole : prévisions en baisse de l'Agence internationale de l'énergie

 |   |  218  mots
L'AIE estime qu'en 2006, la demande de pétrole a progressé de 0,9% et non de 1,1% comme elle l'avait anticipé jusque là. Et pour 2007, cette demande devrait progresser de 1,6% et non de 1,7%. Mais l'Agence internationale de l'énergie s'attend à une baisse de l'offre.

Dans son rapport mensuel publié jeudi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a revu en baisse ses prévisions de hausse pour la demande mondiale de pétrole à court et moyen termes. Pour 2006, l'AIE table désormais sur une demande mondiale en hausse de 0,9% à 84,4 millions de barils par jour contre +1,1% et 84,5 mbj dans sa prévision du mois dernier.

L'AIE a également abaissé sa prévision de croissance de la demande 2007 à 1,6% contre 1,7%, à 85,8 millions de barils par jour contre 85,9 mbj il y a un mois, en raison notamment des températures anormalement douces pour la saison - même si le froid est désormais de retour outre-Atlantique -, d'une tendance à remplacer le fioul par le gaz naturel, et de prévisions de croissance pour les Etats-Unis revues en baisse.

L'agence souligne que, paradoxalement, les récentes baisses de quotas de production de l'Opep ont eu un effet psychologique apaisant sur le marché, qui les a interprétées comme une preuve de capacité excédentaire du marché.

Toutefois, l'AIE met en garde contre une baisse prévisible de l'offre. Ses estimations de production pour la Norvège, le Mexique, le Canada et l'Amérique du Sud ont été abaissées, ce qui entraîne une baisse des prévisions d'offre des pays hors Opep de 300.000 barils à 52,3 mbj pour 2007.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :