France : déficit record de la balance commerciale, détérioration du déficit budgétaire

 |   |  276  mots
Pour la balance commerciale, le trou est de 3,637 milliards d'euros en octobre. Pour l'Etat, il est de 52,17 milliards d'euros.

Les nuages s'accumulent sur la France. Deux déficits, celui de la balance commerciale et celui de l'Etat, viennent d'être annoncés. Avec une détérioration de la tendance déjà avérée dans les deux cas.

Pour la balance commerciale, le trou s'est creusé à 3,637 milliards d'euros sur octobre, après un déficit de 3,215 milliards d'euros en septembre. Sur les dix premiers mois de l'année, le déséquilibre est de 30,024 milliards d'euros, contre 23,217 milliards l'an dernier. Tout cela ne fait qu'illustrer ce que l'on savait déjà : les Français achètent plus de produits faits à l'étranger qu'ils n'exportent de produits "made in France".

Pourtant, et malgré la hausse de l'euro qui pénalise les produits fabriqués dans l'Hexagone en les renchérissant, les exportations ont légèrement augmenté, à 34,085 milliards d'euros en octobre (contre 34,011 milliards en septembre). Mais les importations ont-elles aussi augmenté... Un total de 37,722 milliards d'euros de biens et services a été importé en octobre, contre un chiffre 37,226 milliards en septembre. Ce sont notamment des produits raffinés fabriqués à l'étranger que les Français affectionnent : ces importations ont augmenté de près de 15%. Cependant, les exportations, en particulier d'automobiles et de produits aéronautiques, ont-elles aussi progressé, principalement vers l'Asie et l'Amérique du Nord.

En ce qui concerne le déficit budgétaire, il s'est creusé à 52,17 milliards d'euros à la fin octobre, contre 48,22 milliards d'euros en octobre 2006. Cependant, en octobre 2005, le déficit budgétaire s'élevait à 53,59 milliards d'euros. En fait, l'Etat est optimiste pour 2007 : les choses devraient s'améliorer sur la fin de l'année, avec le recouvrement des impôts locaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :