Wall Street en hausse

Les indices américains clôturent la séance en forte hausse dans le sillage des commentaires de la Réserve Fédérale, qui a légèrement changé le ton de son discours, estimant que les récents indicateurs économiques sont plutôt mitigés mais que le risque majeur pour l'économie américaine demeure l'inflation.

Les marchés d'actions américains clôturent la séance en forte hausse. Les opérateurs ont dû composer avec les bons résultats trimestriels des entreprises du secteur des logiciels et ceux de Morgan Stanley et les commentaires de la Réserve Fédérale. Du côté de l'actualité des entreprises, Morgan Stanley est en hausse de plus de 6% après avoir publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Dans le secteur des logiciels, Oracle progresse de près de 4% après avoir dévoilé des comptes trimestriels meilleurs que prévu, tout comme Adobe Systems, qui est en hausse de près de 7%. FedEx abandonne près de 1% après s'être plié au même résultat et s'être montré prudent quant à ses objectifs de croissance de ses bénéfices pour l'exercice à venir. Enfin, dans le secteur de la restauration, Darden Restaurants recule de plus de 2% après avoir publié des comptes trimestriels inférieurs aux projections du marché.

Sur le front de l'économie, la Réserve Fédérale, à l'issue de sa réunion de deux jours, a annoncé, en début d'après-midi, qu'elle maintenait ses taux directeurs inchangés à 5.25%. La banque centrale indique que les récents indicateurs économiques étaient plutôt mitigés et que le marché immobilier est en train de s'ajuster. L'économie croît, cependant, à un rythme mesuré. La Fed souligne que les chiffres de l'inflation apparaissent élevés mais que les pressions inflationnistes tendent malgré tout à diminuer. Enfin, le comité de politique monétaire précise que le risque prédominant pour l'économie reste l'inflation.

Le Dow Jones clôture en hausse de 1.30% à 12 447.52 points. Le Nasdaq Composite progresse de 1.98% à 2 455.92 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, s'adjuge 1.71% à 1 435.04 points.

Du côté des valeurs, on retiendra Morgan Stanley, qui clôture en hausse de 6.86% à 81.33 dollars. La banque d'affaire a publié, peu avant l'ouverture du marché, ses résultats pour le premier trimestre. Les revenus sont en hausse à 11 milliards de dollars contre 8.55 milliards de dollars l'année dernière à la même époque. Les profits sont en hausse à 2.67 milliards de dollars contre 1.57 milliard de dollars un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s'établit à 2.40 dollars contre 1.88 dollar pressenti par les investisseurs.

Dans le secteur des logiciels, Oracle s'adjuge 3.53% à 18.17 dollars. L'éditeur de logiciels de bases de données a publié, hier soir après la clôture, ses comptes pour le troisième trimestre. Les revenus sont en hausse à 4.41 milliards de dollars contre 3.47 milliards de dollars il y a un an. Les profits progressent à 1.03 milliard de dollars contre 765 millions de dollars l'année dernière. Hors éléments exceptionnels, le résultat par action ressort à 25 cents contre 23 cents attendus en moyenne par les analystes. Pour le trimestre en cours, Oracle indique qu'il table sur une croissance de ses revenus de l'ordre de 10 à 14% entre 5.39 et 5.59 milliards de dollars pour un bénéfice par action hors éléments exceptionnels de 34 cents.

Toujours dans le secteur des logiciels, Adobe Systems s'adjuge 6.28% à 43.30 dollars. L'éditeur des logiciels Acrobat et Photoshop a annoncé, pour le premier trimestre de son exercice, une hausse de ses bénéfices de 37% à 105.1 millions de dollars Hors éléments exceptionnels, le bénéfice ramené à une action s'établit à 30 cents, soit un penny de mieux que les attentes. Les revenus sur la période sont en baisse à 649.4 millions de dollars contre 655.5 millions de dollars il y a un an et en-dessous des 656 millions pressentis par le marché. En ce qui concerne l'avenir, Adobe Systems indique qu'il table, pour le trimestre en cours, sur des revenus de l'ordre de 700 à 740 millions de dollars pour un résultat par action hors éléments exceptionnels de 34 à 36 cents. Enfin, pour l'ensemble de l'exercice 2007, l'éditeur confirme son objectif de croissance de ses revenus, à savoir environ 15%.

Dans le secteur de la restauration, Wendy's International est en hausse de 2.32% à 32.15 dollars. La chaîne de fastfood a fait le point sur son activité et indique que son bénéfice par action pour l'exercice 2007 devrait s'établir entre 1.26 et 1.32 dollar contre 1.17 à 1.23 dollar initialement annoncé en raison d'une baisse du nombre de titres en circulation.

Toujours dans le secteur de la restauration, Darden Restaurants abandonne 1.84% à 40.57 dollars. Le groupe, qui opère plusieurs enseignes de restaurants, a publié ses comptes pour le troisième trimestre. Le chiffre d'affaires est en hausse à 1.54 milliard de dollars contre 1.47 milliard de dollars un an plus tôt. Les profits progressent de 1% à 105.3 millions de dollars, ou 67 cents par action, en-dessous des 70 cents attendus par les intervenants. Darden Restaurants en profite pour maintenir ses objectifs pour l'année 2007, à savoir une croissance de ses revenus de l'ordre de 5% pour une hausse du bénéfice par action de 10 à 12%.

FedEx abandonne 1.16% à 110.99 dollars. La société de messagerie a annoncé, pour le troisième trimestre, une baisse de ses bénéfices de 1.9% à 420 millions de dollars. Le résultat ramené à une action ressort à 1.35 dollar contre 1.33 dollar attendu par les opérateurs. Les revenus sur le trimestre écoulé progressent à 8.59 milliards de dollars contre 8 milliards de dollars il y a un an. Pour le trimestre en cours, FedEx indique qu'il table sur un bénéfice par action de 1.93 à 2.08 dollars. Pour ce qui est de l'exercice 2008, le transporteur se montre prudent et souligne que la croissance de son bénéfice par action pourrait être inférieur à ses objectifs à long terme en raison d'une croissance de l'économie plus faible que prévu.

Enfin, Clorox termine la séance sur une progression de 2.85% à 64.68 dollars. Le fabricant de produits d'entretien profite des commentaires de J.P. Morgan, qui relève sa recommandation sur le titre et passe de " Neutre " à " Surpondérer ". L'intermédiaire estime que la société devrait profiter d'une baisse du coût de certaines matières premières. Par ailleurs, J.P. Morgan précise que Clorox est mieux positionné en cas de ralentissement de l'économie mondiale avec des ventes à l'international plus faibles que ses concurrents.

Sur le marché des changes, le dollar clôture en baisse après la réunion de la Réserve Fédérale. La devise européenne termine la séance en hausse, au plus haut depuis 2 ans et au-dessus de la barre des 1.33, à 1.3379 contre 1.3317 la veille. La devise japonaise, de son côté, clôture en baisse à 117.60 yens pour un dollar contre 117.27 mardi.

Sur les marchés obligataires, les taux d'intérêt se détendent dans le sillage des commentaires de la Réserve Fédérale, qui assouplit son discours. Le 2 ans finit la séance à 4.52% contre 4.60% la veille. Le 5 ans clôture à 4.42% contre 4.47% mardi. Le 10 ans, de son côté, se détend de 3 points de base à 4.53%.

Le pétrole clôture en hausse après la publication de statistiques. Le Département de l'Energie a annoncé une hausse de 4 millions de barils des réserves de pétrole brut contre une hausse de 800 000 barils attendue par les opérateurs. Les stocks d'essence, pour leur part, se contractent de 3.4 millions de barils contre une baisse de 1.7 million de barils attendue par le marché. Le cours du baril WTI sur le New York Mercantile Exchange sur l'échéance mai clôture en hausse, au-dessus de la barre des 59 dollars le baril, à 59.61 dollars contre 59.25 dollars la veille.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.