Toshiba et Sharp s'allient dans les téléviseurs à écrans plats LCD

 |   |  534  mots
Toshiba va s'approvisionner en dalles-mères LCD auprès de Sharp, qui achètera en contrepartie plus de composants à son nouveau partenaire. Ce partenariat doit permettre aux deux groupes de se renforcer sur le marché très concurrentiel des téléviseurs à écrans plats, grâce aux économies réalisées dans le cadre de l'alliance.

Signe de la consolidation en cours sur le marché des téléviseurs à écrans plats, les groupes d'électronique japonais Sharp et Toshiba ont annoncé ce vendredi un accord de partenariat à long terme. En vertu de cette alliance, Sharp fournira à Toshiba des dalles d'écrans à cristaux liquides (LCD) pour ses téléviseurs et lui achètera davantage de composants.

Toshiba ira ainsi s'approvisionner auprès de Sharp en dalles d'écrans LCD de dimensions de 32 à 65 pouces qu'il assemblera avec les autres composants nécessaires pour créer des téléviseurs LCD vendus sous sa propre marque au Japon et à l'étranger. Le partenariat prendra effet en 2008.

"Cet accord a pour but de permettre à chacun de faire pleinement usage de ses atouts et ressources, dans le domaines des cristaux liquides pour Sharp et dans celui des semi-conducteurs pour Toshiba", ont souligné les deux entreprises dans un communiqué conjoint.

Toshiba ambitionne de porter à 40% en 2010 la part de modules LCD acquise auprès de Sharp. De son côté, ce dernier souhaite acheter à la même échéance à Toshiba 50% des circuits intégrés à large échelle (LSI) pour le traitement des signaux de ses écrans LCD. L'échéance 2010 est importante puisque Sharp doit mettre en service cette année là une nouvelle usine de dalles géantes au Japon. Cette usine à forte productivité doit permettre à Toshiba de réduire ses coûts en s'approvisionnant massivement auprès de ce site de production.

Actuellement, Toshiba se fournit en dalles LCD auprès d'IPS Technology, une coentreprise détenue avec les groupes nippons du même secteur Matsushita (marque Panasonic) et Hitachi, ainsi qu'auprès de la société commune des entreprises sud-coréenne LG Electronics et néerlandaise Philips. Conséquence de l'alliance avec Sharp, Toshiba va rompre ses liens capitalistiques avec IPS Technology et céder ses actions à Matsushita.

Le partenariat entre Sharp et Toshiba n'est qu'un des nouveaux symptômes d'une large recomposition du paysage de la production de dalles-mères d'écrans plats, un domaine que se partagent un faible nombre d'acteurs, principalement japonais et sud-coréens. Cette concurrence exarcerbée entraîne une guerre sans merci sur les prix, qui pousse les groupes à une fuite en avant pour se doter de moyens de production ultra-modernes et performants. Du coup, les alliances se mulitplient pour faire face à ces investissements faramineux.

Cette semaine, la presse nippone a fait ainsi état de négociations en phase finale entre les géants de l'électronique japonais Canon, Hitachi et Matsushita (marque Panasonic) pour produire des dalles-mères d'écrans organiques (OLED) et LCD pour téléviseurs et autres appareils.

Par ailleurs, jeudi, Sharp est devenu le premier actionnaire du spécialiste nippon des systèmes audiovisuels et des outils de radionavigation automobiles Pioneer, dans le cadre d'une vaste alliance industrielle. Ce rapprochement permettra à Pioneer de se lancer sur le marché des TV LCD, alors qu'il ne produit à présent que des modèles à technologie plasma.

Sony s'est quant à lui associé depuis plusieurs années à son rival sud-coréen Samsung Electronics pour façonner en commun à Séoul des dalles-mères LCD, assemblées séparément dans les TV de l'un et de l'autre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :