Telefonica cède le britannique Airwave O2 et se tourne vers Telecom Italia

 |   |  423  mots
Le groupe financier australien va débourser la bagatelle de 2,982 milliards d'euros, dette comprise, pour mettre la main sur le réseau de communications sécurisées britannique Airwaive O2, une filiale de Telefonica. Grâce à cette cession, l'opérateur espagnol renfloue ses caisses et envisagerait même des acquisitions. Selon la presse hispanique, le groupe préparerait une offre pour s'emparer Olimpia, le holding de contrôle de Telecom Italia.

Telefonica a annoncé ce jeudi un accord pour la vente de sa filiale britannique Airwave O2 au groupe australien Macquarie pour un montant de 2,982 milliards d'euros. Jusqu'à présent filiale à 100% du groupe de télécommunications espagnol, Airwave O2 est une société spécialisée dans les services de communications digitales sécurisées pour les services d'urgence ou encore la police du Royaume-Uni.

Dans le détail, l'accord conclu prévoit le rachat d'Airwave O2 à Telefonica par Guardian Digital Communications, une société détenue à 100% par deux fonds gérés par le groupe financier australien Macquarie. Le montant net de la transaction est de 2,86 milliards, à savoir la valeur d'Airwave O2, qui a été établie à 2,982 milliards, moins la dette et les passifs de cette filiale.

Avec cette acquisition, le fonds Macquarie, qui possède déjà les réseaux exploités par Vodafone et Orange au Royaume-Uni, fait entrer dans son giron des clients tels que le ministère de la Défense britannique, les pompiers, les urgences ou la police.

Telefonica, qui figure parmi les opérateurs les plus endettés d'Europe, s'efforce de donner de l'oxygène à sa trésorerie. Cette cession est donc l'occasion pour le groupe espagnol de renflouer ses caisses, après avoir déjà vendu ses actifs dans les annuaires professionnels. Valorisée à 2,47 milliards d'euros, la société de production audiovisuelle Endemol, dont Telefonica détient 75% du capital , a également été mise en vente. De quoi nourrir des projets de croissance externe, tout en se recentrant sur son coeur de métier.

Telecom Italia: Telefonica envisage de prendre le contrôle de 66% d'Olimpia
Le groupe de télécoms espagnol étudie une offre de 4,8 milliards d'euros, soit 3 euros par action, pour mettre la main sur 66% du capital d'Olimpia, la holding de contrôle de Telecom Italia. Le journal hispanique elEconomista, qui cite des sources proches de l'opération, affirme ce matin que Telefonica se serait engagé aurpès du gouvernement italien à ne pas interférer dans la gestion opérationnelle. Le reste du contrôle serait assuré par des banques italiennes, selon le journal, qui cite les banques Banca Intensa Sanpaolo et Mediobanca. Depuis le 1er avril, l'américain AT&T était en négociations exclusives pour racheter, conjointement avec l'opérateur mexicain America Movil, la part de 66% dans Olimpia détenue par Pirelli et qui permet de contrôler 18% de Telecom Italia. Une perspective qui n'etait pas du goût du gouvernement italien.Du coup AT&T a jeté l'éponge mardi 17 avril.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :