Pouvoir d'achat : Christine Lagarde promet près de 30 milliards d'euros de retombées positives

 |   |  304  mots
La ministre de l'Economie, des Finances et de l'Emploi chiffre à près de 30 milliards d'euros l'impact positif sur l'économie française des différentes mesures déjà prises ou envisagées par le gouvernement pour améliorer le pouvoir d'achat des Français.

Dans le débat actuel sur le chiffrage des mesures lancées par Nicolas Sarkozy et son gouvernement pour améliorer le pouvoir d'achat des Français, thème central de sa campagne pour l'élection présidentielle, la ministre de l'Economie, des Finances et de l'Emploi Christine Lagarde est venue apporter sa pierre au débat ce jeudi devant les députés.

"Si l'on combine l'ensemble des estimations chiffrées des redistributions de pouvoir d'achat, c'est à près de 30 milliards d'euros que nous arrivons qui vont être injectés en année pleine dans l'économie pour augmenter le pouvoir d'achat de nos concitoyens" a-t-elle lancé.

La ministre s'exprimait dans le cadre d'une "niche" parlementaire de l'UMP - séance réservée aux différents groupes de l'Assemblée qui peuvent présenter une proposition de loi ou organiser un débat - dédiée au pouvoir d'achat.

Christine Lagarde a listé l'ensemble des mesures déjà prises ou prévues pour améliorer le pouvoir d'achat des Français : le projet de loi qui a été présenté mercredi en conseil des ministres - les députés l'examineront à partir du 18 décembre - et prévoit notamment le rachat des jours de RTT, le "paquet fiscal" voté l'été dernier (et critiqué pour contenir surtout des mesures favorables aux hauts revenus) ou encore le récent texte sur la concurrence (cette loi Chatel prévoit ainsi d'améliorer les conditions tarifaires dans la distribution, la téléphonie et la banque).

La ministre a enfin cité le futur texte relatif à la modernisation de l'économie. Il doit être soumis aux députés à la fin du printemps 2008 et se nourrir des propositions de la Commission Attali qui travaillent sur les verrous à lever pour doper la croissance française.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :