BioMérieux se prépare à des acquisitions

 |   |  358  mots
Le leader mondial du diagnostic in vitro, a enregistré une hausse de 16,9% de son bénéfice net en 2006, à 105,4 millions d'euros. C'est mieux que prévu par les analystes qui tablaient sur un bénéfice net de 98,5 millions. BioMérieux confirme son objectif de croissance pour 2007 et pourrait annoncer des acquisitions ou des accords de distribution "très prochainement".

Le laboratoire BioMérieux, leader mondial du diagnostic in vitro, a enregistré une hausse de 16,9% de son bénéfice net en 2006, à 105,4 millions d'euros, annonce un communiqué ce lundi tout en confirmant son objectif de croissance pour 2007. Son résultat 2006 est meilleur que celui attendu par les analystes qui escomptaient un profit de 98,5 millions.

Le bénéfice opérationnel courant a gagné 7,6% à 149,4 millions d'euros, faisant ressortir une marge opérationnelle courante de 14,4%, conforme aux ambitions du groupe. Le bénéfice opérationnel a progressé de 9,8% à 152,5 millions, précise le communiqué de BioMérieux, soit le montant attendu par les investisseurs.

Le groupe confirme tabler sur une progression de 6 à 7% de ses ventes à données constantes en 2007, ainsi que sur une hausse progressive de 100 à 150 points de base de sa marge opérationnelle courante d'ici 2012. Sur l'exercice en cours, celle-ci devrait cependant être "affectée par les frais fixes résiduels résultant du recentrage stratégique initié en 2006, ainsi que par la poursuite du déploiement des nouvelles plateformes", prévient le groupe.
Mais elle "bénéficiera de la croissance de l'activité et des efforts d'optimisation des coûts".

BioMérieux pourrait annoncer des acquisitions ou des accords de distribution "très prochainement", indique par ailleurs son directeur général Stéphane Bancel. En 2007, "nous tablons sur plusieurs acquisitions et plusieurs accords de distribution car les deux sont importants pour le groupe", selon Stéphane Bancel lors d'une conférence téléphonique. "Il y aura sans doute des acquisitions ou des partenariats annoncés très prochainement", ajoute-t-il. Sur ce terrain, les perspectives sont "intactes", et bioMérieux a "même de nouvelles offres à portée de main", ajoute-t-il. "Nous avons en ce moment une ou plusieurs discussions en parallèle" aux Etats-Unis, en Europe et en Asie, a-t-il poursuivi. "Pour la plupart -à plus de 90%- ce sont des discussions exclusives", a-t-il ajouté, se refusant toutefois à préciser le nombre et la taille de ces éventuels rachats ou partenariats. BioMérieux avait déjà indiqué à plusieurs reprises sa volonté de croissance externe à travers des acquisitions ou des partenariats, notamment aux Etats-Unis et au Japon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :