Club Méditerranée améliore sa rentablité au premier semestre

 |   |  771  mots
A fin avril, le groupe a réalisé un résultat net stable de 2 millions d'euros mais sa rentabilité opérationelle de l'activité Loisirs (villages et le tour opérateur Jet Tours) a doublé pour s'inscrire à 19 millions. Les réservations pour la saison été sont en hausse de 8% à comparer à une progression de 5,1% un an plus tôt.

La montée en gamme de ses villages commence enfin à porter ses fruits pour le Club Méditerranée. Si le résultat net est stable à 2 millions d'euros (et à 1 million part du groupe), le groupe annonce ce vendredi dans un communiqué avoir dégagé à fin avril, correspondant au premier semestre de son exercice, un doublement de son résultat opérationnel courant (ROC) pour son activité Loisirs (c'est à dire les villages et le tour opérateur Jet Tour) qui s'est inscrit à 19 millions contre 9 millions un an plus tôt à pareille époque. La rentabilité opérationnelle de l'activité Villages (hors frais immobiliers), mesurée par l'Ebitdar, progresse de près de 10% et surtout de 23% hors effets d'indemnités d'assurances, s'établissant à 124 millions d'euros, précise le communiqué du groupe. Désormais, 100 euros de chiffres d'affaires produisent 60 euros d'Ebitdar, souligne Henri Giscard d'Estaing, le président du Club Med.

Le résultat opérationnel du groupe a, en revanche, été divisé par plus de trois à 6 millions contre 22 millions un an plus tôt. Deux raisons essentielles ont pesé sur ce dernier résultat: le nombre réduit de cessions des murs de villages et le coût des villages fermés pour rénovation. Le groupe indique que "le ROC Patrimoine devrait être positif sur l'année et bénéficiera à partir de 2008, et plus significativement en 2009, des profits immobiliers résultant de la vente de villas". De nouvelles cessions immobilières sont en effet prévues sur la seconde partie de l'exercice.

Le chiffre d'affaires du premier semestre 2007 s'établit à 839 millions contre 828 millions en 2006, soit une progression de 1,3 % en données publiées. A données comparables, le chiffre d'affaires progresse de 4% . La progression s'accélère par rapport à celle de 2,3% constatée au premier trimestre. L'augmentation de l'activité villages a été de 5,7% à données comparables. Les ventes Neige ont légèrement progressé alors que la saison hiver 2007 marquée par un enneigement faible, a entraîné un fort recul du marché du ski en Europe. Les ventes Soleil, au départ de l'Europe, ont connu une hausse de +14% et le chiffre d'affaires de la zone Asie s'affiche en forte progression (+30%). Le Rev PAB (revenu par lit disponible), indicateur-clé de la montée en gamme en terme d'activité, est en croissance de +4,5% sur l'hiver 2007 avec une progression sur chacune des zones.

La substitution de clientèle continue donc de s'opérer. Elle est quasiment terminée en France et en Belgique. En France, pour la première fois depuis 2001, le taux de recrutement progresse d'un point indique la société.
"Le succès des villages 4 Tridents (haut de gamme des villages, ndlr) est confirmé: cet hiver, 50% des clients du Club Med sont allés dans ces villages. Par rapport à l'hiver 2005, où ils ne représentaient que 35% du total, cela représente une hausse de 41% du nombre de ces clients en deux ans, soit 90.000 clients de plus" poursuit le groupe.

Le positionnement du parc de villages sur le haut de gamme sera finalisé fin 2008. Quinze villages seront montés en gamme d'ici fin 2008 et six ouvertures de villages auront lieu d'ici 2009. D'autres destinations sont à l'étude comme le Vietnam, le sultanat d'Oman ou l'Afrique du Sud. Fin 2008, le Club aura atteint son objectif d'équilibre de ses capacités entre les 3 et 4 Tridents et, en 2009, la proportion de 4 Tridents sera d'environ 60%. Par ailleurs, le Club Med a décidé de lancer une nouvelle catégorie de villages "Luxe convivial": les 5 Tridents. Le nouveau village d'Albion à l'île Maurice ouvrira cet été en 5 Tridents.

Enfin, s'agissant des réservations de cet été, elles sont en avance de 8% par rapport à l'an dernier, dopées par l'Asie qui enregistre une forte croissance (+ 22,1%), devant l'Europe (+7,1%) et l'Amérique (+2,5%). En ce qui concerne tout particulièrement la France, les réservations sont "en ligne" avec celles enregistrées dans la zone Europe, soit une hausse d'environ 7 %.

Interrogé sur la vente éventuelle de sa filiale Jet Tours, Henri Giscard d'Estaing, PDG du groupe, a écarté cette éventualité en soulignant que ce voyagiste "est une belle marque et un atout pour le Club Med".

Par ailleurs, en ce qui concerne l'impact du mouvement de concentration sur le secteur du tourisme en Europe, le patron du Club Med a expliqué que son groupe n'était pas contraint à des rapprochements. "Quand on est bien positionné on a pas besoin de se rapprocher" a-t-il répondu à une question portant sur un rapprochement avec le groupe suisse Kuoni. Ce dernier a pour caractéristique de compter parmi ses actionnaires la société de gestion Richelieu Finance qui est le principal actionnaire du Club.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :