Les syndicats appellent à une grève de la fonction publique le 20 novembre

Sept fédérations de fonctionnaires (CGT, CFDT, FO, FSU, Unsa, Solidaires et CFTC) ont appelé à la grève dans la fonction publique le 20 novembre pour les salaires, l'emploi et le service public, a indiqué la FSU lundi soir à l'AFP à l'issue d'une intersyndicale.

Il y aura donc bien une grève de l'ensemble de la fonction publique le mois prochain: c'est ce qu'ont décidé l'ensemble des syndicats du secteur, à l'occasion d'une réunion tenue ce lundi après-midi. Les syndicats de fonctionnaires entendent ainsi protester contre les réductions d'effectifs et pour les salaires.

A plusieurs reprises depuis l'élection de Nicolas Sarkozy, les huit fédérations de la fonction publique (CGT, CFDT, FO, FSU, CFE-CGC, CFTC, Unsa, Solidaires) ont unanimement réclamé l'ouverture de négociations salariales, dénonçant l'absence de revalorisation des traitements en 2007.

L'annonce, au cours de l'été, de la suppression de 22.900 postes de fonctionnaires en 2008 est venue alimenter leur colère mais, après plusieurs rencontres intersyndicales, elles avaient préféré se donner du temps pour riposter.

Pourtant, ni le discours du président sur la fonction publique laissant présager un assouplissement du statut de la fonction publique, ni les conférences organisées par le ministère tout au long du mois d'octobre n'ont calmé leurs inquiétudes.

Le 19 septembre, Nicolas Sarkozy, dressant le portrait d'une fonction publique aux effectifs réduits mais mieux payés, avec un statut assoupli et des salaires individualisés, avait irrité plusieurs responsables syndicaux.

Soucieux de maintenir le contact, le ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique Eric Woerth doit recevoir vendredi les syndicats pour leur proposer des "mesures" sur le pouvoir d'achat, au titre de 2007.

Mais les syndicats ont donc décidé de ne pas attendre pour adopter le principe d'une grève. Une décision unanime, à l'exception de la CFE-CGC, qui avait décidé de ne pas participer à la réunion d'aujourd'hui.

Cette décision intervient juste après la grève dans les transports qui a fortement perturbé la SNCF et la RATP jeudi et vendredi derniers et se poursuivaient encore par endroit ce lundi.

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.