Les cabinets de taille moyenne peinent à recruter des consultants

Moins connus que les "Big Four", les cabinets d'audit de taille moyenne, qui emploient entre 60 et 100 salariés, estiment être aujourd'hui bloqués dans leur développement faute de nouveaux collaborateurs en nombre suffisant.

Une dizaine de postes de consultants en expertise comptable et audit offerts chez BMA, un nombre équivalent chez GVA, une vingtaine chez Conseil audit & synthèse, un cabinet né début juin de la fusion de CA&S et de PIA... "Aujourd'hui, ce ne sont pas les missions qui nous manquent, mais les ressources et les talents pour répondre à la demande de clients potentiels", résume Jean-Louis Mullenbach, associé de Bellot Mullenbach et Associés.

Ces offres d'emplois concernent aussi bien le secteur de la certification des comptes (pour environ un tiers des offres) que l'audit. Près de la moitié des offres s'adresse aux jeunes diplômés. C'est notamment le cas chez Conseil audit & synthèse qui cherche à recruter une dizaine d'assistants (de Bac +3/4 à Bac + 5).

Superviser une mission

Les consultants ayant trois à cinq ans d'expérience avec une première expérience d'encadrement, sont également courtisés par la plupart de ces structures pour près de 40 % des offres. Ils se voient pas exemple confier le rôle de gérer une intervention chez le client. Quelques postes (10 %) concernent enfin les consultants seniors, capables de définir et de superviser une mission de A à Z. "Nos clients étant de plus en plus des clients internationaux, nous avons aussi besoin de recruter des personnes bilingues, ce qui n'est pas la moindre de nos difficultés", ajoute Muriel Nauchy, associée chez GVA, en charge des ressources humaines.

Profils polyvalents

Si la situation s'améliore sur le marché des jeunes diplômés - les "Big Four" qui ont énormément recrutés au cours de ces deux dernières années marquent aujourd'hui le pas -, la situation est en revanche toujours tendu sur le marché des consultants juniors ou seniors, confirment les responsables. "Compte tenu de notre taille (70 collaborateurs) et de fort développement (de l'ordre de 20 % par an), nous recherchons des profils polyvalents et les perspectives d'évolution et les responsabilités confiées aux auditeurs sont plus importantes chez nous que dans les grands cabinets", met en évidence Jean-Louis Mullenbach.

Les nouvelles recrues sont ainsi conduites à assurer rapidement des missions de conseil et d'expertise financière. Chez Conseil audit & synthèse, la fusion récente devrait elle aussi renforcer le pouvoir d'attraction du cabinet en renforçant ses positions sur le secteur des sociétés cotées. "Nous proposons également à ceux qui nous rejoignent de devenir rapidement associés", rappelle Sophie Duval, responsable du cabinet. Seul petit problème : les salaires à l'embauche restent encore inférieurs à ceux proposés dans les grands cabinets d'audit...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.