Selon S&P, le taux de défaillances d'entreprises est au plus bas depuis dix ans.

 |   |  278  mots
L'étude annuelle de l'agence d'évaluation financière montre que le taux de défaut de paiement comparé à celui de la dette globale est tombée en 2006 de 0,56% à 0,44%. Un niveau historiquement bas.

L'activité économique va bien dans le monde. C'est le constat qui ressort de l'étude annuelle de l'agence d'évaluation financière Standard & Poor's (S & P). Le taux de défaillance, c'est-à-dire de défauts de paiement en pourcentage du volume total de la dette émise sur le marché est tombé en 2006 à 0,44%, contre 0,56% en 2005, son plus bas niveau depuis dix ans.

Le nombre de sociétés ayant fait défaut (29) comme leur dette cumulée sont également les plus faibles enregistrés depuis dix ans (7,1 milliards de dollars en 2006 contre 4,9 milliards en 1997). S&P avertit néanmoins qu'une augmentation est attendue en 2007. Enfin, le ratio des abaissements sur les relèvements de notes s'établit à un plus bas niveau historique de 0,70.

Pour la troisième année consécutive, les relèvements de notes ont été plus importants que les abaissements. Pour les notes de catégorie "spéculative" ( par opposition à la catégorie "investissement") les chiffres sont également à des planchers historiques: le taux de défaillance est tombé l'an dernier à 1,09%.

Une ombre au tableau cependant: l'Europe est la région du monde qui enregistre les taux de défaillance le plus élevé en 2006 concernant les sociétés notées en catégorie "spéculative". Ce taux a atteint 2,07% ( alors qu'il était tombé à 0,56% en 2005), contre 1,26% pour les Etats-Unis et 0,38% pour les pays émergents. La dette cumulée des quatre sociétés ayant fait défaut (contre une seule en 2005) s'élève à 266 millions de dollars). Sur ces quatre sociétés (la française Global Automative Logistics SAS, la britannique Damovo Group SA et l'allemande Schefenacker AG), l'une a requis l'anonymat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :