Kesa prudent pour ses ventes de fin d'année

Malgré une croissance soutenue sur le troisième trimestre 2007, le groupe de distribution spécialisée britannique, propriétaire de But et de Darty, se dit prudent sur l'évolution des ventes de la fin d'année. Il s'estime en mesure d'y faire face.

Kesa affiche une bonne croissance sur le troisième trimestre, mais n'en reste pas moins prudent sur l'évolution de la fin d'année. Ainsi, le groupe propriétaire de Darty et But, a publié ce jeudi un chiffre d'affaires en hausse de 11,3% (9,9% en monnaie locale et 3,0% à surface égale) sur le troisième trimestre 2007 (trimestre clos au 31 octobre). "Les ventes ont été soutenues par la poursuite de la demande en faveur des nouvelles technologies, en particulier les produits multimédia durant la période de la rentrée des classes ainsi que les téléviseurs à écran plat", souligne Kesa dans un communiqué. Le groupe précise que vers la fin du trimestre, il a toutefois commencé à observer un ralentissement du marché des produits blancs.

Dans le détail, le chiffre d'affaires de Darty a progressé de 7,1% en monnaie locale et de 4,3% à surface égale. "La demande pour la Darty Box reste en ligne avec nos prévisions, soit 140.000 abonnés à fin janvier 2008, rappelle le groupe. Le chiffre d'affaires de But a progressé pour sa part de 8,4% en monnaie locale. Les autres enseignes du groupe britannique Kesa ont continué d'enregistrer une forte croissance, progressant de 45,4 % en monnaie locale, et de 9,1 % à surface égale.

"Notre groupe a réalisé une performance solide au troisième trimestre. Sur les bases de comparaison élevées de l'an dernier, toutes nos enseignes ont enregistré une croissance de leur chiffre d'affaires. Les ventes ont été stimulées par la poursuite de la demande des téléviseurs à écran plat et des bonnes ventes de produits multimédia,
notamment les ordinateurs portables lors de la période de la rentrée des classes", explique Jean-Noël Labroue, directeur général du groupe, cité dans le communiqué.

Le directeur général précise cependant que le "climat de la consommation demeure incertain à l'approche de la période de fortes ventes de fin d'année". Il précise que Kesa s'y est préparé et reste concentré sur ses efforts concernant l'amélioration de la productivité et la gestion de la marge, des coûts et du cash flow.

Aucune indication n'a été donnée par Kesa sur les projets de cession de sa filiale But. Certains avaient évoqué le 11 octobre dernier que Kesa serait en pourparlers avec le fonds d'investissement Merchant Capital auquel il pourrait céder But pour environ 450 millions d'euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.