L'A380 d'Airbus effectue son premier vol commercial entre Singapour et Sidney

 |   |  451  mots
Après un retard de 18 mois à la livraison, le premier exemplaire de l'Airbus A380, qui vole sous les couleurs de la compagnie Singapore Airlines, a décollé ce jeudi de Singapour à destination de Sydney, pour son premier vol commercial.

Le plus gros avion de ligne de l'histoire a décollé de l'aéroport de Changi à Singapour à 08h16 locales (00h16 GMT), pour rejoindre Sydney au terme d'un vol d'environ 7h30. "C'est un honneur pour nous de vous compter à bord de ce premier vol commercial. Relaxez-vous et profitez de ce vol", a déclaré le pilote, le capitaine Robert Ting, sous les applaudissements des passagers.

Les 455 passagers de ce vol inaugural ont été choyés: au menu caviar, magret de canard aux cerises noires ou boeuf au wok au poivre de Java, préparé par deux chefs à bord, le tout arrosé d'un Dom Pérignon Rosé 1996. Il faut dire que les passagers du vol SQ380 n'ont pas regardé à la dépense. Les places de ce vol inaugural ont été mises aux enchères. Elles ont rapporté 1,3 million de dollars, somme reversée à des oeuvres caritatives,

Le client le plus généreux, Julian Hayward, un Britannique qui vit à Sydney, a ainsi déboursé 73.000 euros pour deux suites en première "pour participer à ce jour historique", selon ses déclarations faites avant le décollage. Pour Thomas Lee, venu de Californie, qui avait déjà vécu quant à lui il y a 37 ans, le vol inaugural du Boeing 747, "le 747 représentait déjà une énorme avancée. Avec l'A380, on vit cette fois un immense pas en avant".

Ce vol marque la fin d'une longue attente pour Singapore Airlines et pour Airbus, qui a repoussé de 18 mois la livraison de son appareil en raison de problèmes d'industrialisation. Sur ce premier exemplaire, Singapore Airlines a opté pour une version luxueuse et spacieuse, configurée avec 471 sièges seulement. En aménagement standard, le super-jumbo, destiné à défier le 747 de l'américain Boeing (dans les airs depuis 1970, et doté dans sa version élargie de 450 places) peut transporter 525 passagers et jusqu'à 853 en version charter.

Les vols réguliers entre Singapour et Sydney débuteront dimanche. L'A380 volera ensuite entre Singapour et Londres à partir de février, le Japon figurant comme la prochaine destination.

L'avion totalise à ce jour 189 commandes fermes et engagements d'achat émanant de 16 clients, principalement du Golfe, d'Asie et d'Europe. Un total de 13 A380 doivent être livrés l'an prochain, 25 en 2009 et 44 en 2010. Le deuxième exemplaire ne sera livré qu'au début 2008, également à Singapore Airlines. Les compagnies Emirates, de Dubaï, et l'australienne Qantas commenceront à être livrées à l'été 2008.

En raison des retards et des surcoûts, le seuil de rentabilité du programme est passé de 270 à 420 exemplaires au prix catalogue de 319,2 millions de dollars. Airbus affirme que son futur géant des airs sera "l'avion le plus rentable au monde" avec un coût d'exploitation par siège inférieur de 15% à 20% au B747.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :