Classement de Davos : la France 18° économie la plus compétitive

Les Etats-Unis occupent la première place devant la Suisse et le Danemark. Mais le classement, fondé sur un sondage, est très controversé.

1 mn

La France se retrouve à la 18° place du classement des économies les plus compétitives, établi par le World Economic Forum (WEF) de Davos, publié ce mercredi 31 octobre. Elle doit cette place à l'excellence de ses infrastructures, notamment en matière de transport et de communication, où elle se classe au deuxième rang mondial. Mais elle figure à la 129° place mondiale sur 131 au critère de la rigidité de son marché du travail.

Les Etats-Unis occupent le premier rang mondial, devant la Suisse, le Danemark, la Suède, l'Allemagne, la Finlande, Singapour, le Japon, le Royaume-Uni et les Pays-Bas. La Chine (34° rang) et l'Inde (48°) figurent aux premiers rangs des économies émergentes. Le Mexique est en tête des pays d'Amérique latine et la République sud-Africaine de ceux du continent noir, lequel est largement absent du classement.

Les Etats-Unis, bien notés pour l'efficacité de ses marchés, la sophistication de sa communauté d'affaires et son impressionnante capacité d'innovation, figurent à la traîne pour la stabilité de l'environnement macro-économique (75° rang mondial), l'endettement (89°) et les déficits (91°).

Toutefois, ce classement est régulièrement critiqué pour ses biais méthodologiques. Il est conçu essentiellement à partir d'un sondage d'opinion auprès de 11.000 dirigeants à qui le WEF demande leur avis sur 12 ensembles de critères. L'image prime. Ce qui explique peut être que la France soit considérée à peine plus flexible que le Tchad ou le Burundi ...

1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.