Eurogroupe : Nicolas Sarkozy réussit son examen de passage

Le président de la République a demandé à ses partenaires européens de lui "donner du temps" pour réformer et ramener à l'équilibre les finances publiques.

Dans une démarche sans précédent, le président de la République avait décidé d'accompagner lundi soir sa ministre des Finances Christine Lagarde à l'Eurogroupe, pour expliquer son programme de relance à ses partenaires européens inquiets de la dérive des comptes publics français.

Visiblement séduit par le personnage de Nicolas Sarkozy, le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker s'est exclamé: "Nous disons oui à ce programme ambitieux de réformes structurelles en France". "C'est une bonne nouvelle pour l'Europe, la France ne sera plus jamais le pays de l'immobilisme", a-t-il ajouté, tout en demandant au chef de l'Etat des efforts précis.

Nicolas Sarkozy a accepté de diminuer son déficit public à 2,4% du PIB dès cette année (contre 2,5% l'an dernier) et à un niveau plus bas en 2008. Il a également promis de poursuivre la "consolidation budgétaire" pour réduire le déficit et la dette publics. Si "la croissance est supérieure" aux prévisions, "alors on pourra être au rendez-vous de 2010" au lieu de 2012 a déclaré le président.

La France devra en outre présenter, à ses partenaires, un programme de stabilité actualisé en septembre, qui sera régulièrement révisé. La Commission européenne, auparavant très critique envers la France, s'est dite satisfaite des engagements français.

Par ailleurs Nicolas Sarkozy a de nouveau proposé que les dirigeants européens se rencontrent pour un sommet économique "à la rentrée". Le président français ne cache pas son ambition de faire de l'Eurogroupe un contrepoids à la Banque centrale européenne, à laquelle il reproche de ne pas se soucier assez de la croissance dans ses décisions de politique monétaire.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.