Deutsche Börse optimiste pour 2007

 |   |  427  mots
L'opérateur de la Bourse de Francfort a enregistré des résultats record en 2006 avec un bénéfice net en hausse de 56,4% à 668,7 millions pour un chiffre d'affaires de 1,85 milliard (+14%). Pour 2007, Deutsche Börse se montre très confiant et s'attend à réaliser une nouvelle année record. En attendant, il récompense ses actionnaires avec un dividende en hausse de 62%.

Malgré l'échec du rapprochement avec Euronext, l'opérateur de la Bourse de Francfort n'aura pas complètement raté son exercice 2006. L'an dernier, Deutsche Börse a en effet dégagé de nouveaux résultats records. Le groupe de Francfort a enregistré un bénéfice d'exploitation avant amortissement des écarts d'acquisition (Ebita) -qui sert de base pour les prévisions internes du groupe- de 1,029 milliard d'euros, en hausse de 45% comparé à 2005.

Le bénéfice net s'est hissé à 668,7 millions d'euros, en hausse de 56,4% sur un an, légèrement supérieur aux attentes, selon des chiffres encore provisoires. Le chiffre d'affaires s'est étoffé de 14% à 1,854 milliard euros.
Le président du groupe, le Suisse Reto Francioni, cité dans un communiqué, s'est félicité du bilan de l'année 2006: "Nous avons posé les bases d'une poursuite de la croissance organique dans tous les secteurs d'activité".

Après renoncé à la fusion avec Euronext, le groupe a décidé un peu contraint et forcé de se concentrer sur la croissance interne de ses grands domaines, qui ont tous enregistré de fortes progressions de leurs résultats l'an passé. La plateforme d'échanges électronique XETRA a vu son Ebita bondir de 59% à 179 millions, profitant de la bonne santé de la bourse et grâce à une politique très stricte du contrôle des coûts.Le marché à terme Eurex, co-détenu avec la Bourse suisse (SWX), a dégagé un bénéfice en hausse de 55% à 392,7 millions, et la fililale luxembourgeoise Clearstream, qui rassemble les activités post-marché de compensation/réglement/livraison a vu le sien augmenter de 39% à 324,3 millions.

Reto Francioni s'est montré optimiste pour l'année en cours. "Le début d'année solide nous renforce dans notre confiance de pouvoir atteindre de nouveaux records pour les bénéfices et le chiffre d'affaires lors de l'exercice 2007".

Le groupe, qui a une politique de rétribution très généreuse de ses actionnaires, propose de verser un dividende de 3,40 euros par actions au titre de 2006, après 2,10 euros en 2005. Par ailleurs, il a annoncé un nouveau rachat d'actions, et prévoit d'acquérir des titres pour une valeur totale de 125 millions d'euros environ, d'ici le 11 mai.
Il prévoit aussi une augmentation de capital tirée de ses fonds propres, avec la distribution d'une action gratuite pour toute action détenue, dans l'objectif d'augmenter la liquidité de la valeur en bourse. Cette mesure, dont les détails n'ont pas été communiqués, reste soumise à l'aval du conseil de surveillance et des actionnaires réunis en assemblée générale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :