Le brut repasse sous la barre des 60 dollars à New York

 |   |  196  mots
Le cours du brent a perdu 1,59 dollar ce lundi sur le marché londonien, repassant ainsi sous la barre des 61 dollars, à 60,49 dollars en fin d'après-midi, tandis qu'à New York, le baril se négociait à 59,75 dollars au même moment.

Les cours du pétrole avaient jusqu'ici bien résisté à la correction boursière et aux craintes d'un ralentissement économique, et donc d'une baisse de la consommation des produits pétroliers. Mais ce lundi, le baril a perdu plus d'un dollar. Il se négociait à 60,49 dollars à Londres en fin d'après-midi, soit une baisse de 1,59 dollar et il est même repassé sous la barre des 60 dollars, à 59,75 dollars, au même moment à New-York.

Malgré ce recul, les cours se maintiennent bien au-dessus des 50 dollars, leur plus bas niveau depuis vingt mois. "Les fondamentaux pour le brut sont relativement solides, assure Olivier Jakob de la société de conseil sur le pétrole Pétromatrix, cité par Reuters, mais le marché éprouvera des difficultés tant que nous n'aurons pas le sentiment que la correction boursière a pris fin."

"La vraie crainte du marché, c'est que la demande asiatique de pétrole ne s'essouffle", a affirmé à l'AFP Phil Flynn, d'Alaron Trading. Certains investisseurs sont effectivement inquiets d'un ralentissement de la croissance en Asie, et donc d'une baisse de la demande de pétrole de la Chine, deuxième consommateur mondial de brut après les Etats-Unis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :