Excédent commercial de 7,8 milliards d'euros en juin pour la zone euro

 |   |  282  mots
Cet excédent s'affiche en nette progression par rapport au 1,7 milliard d'euros du mois de mai. Pour l'ensemble de l'Union européenne, le déficit commercial s'est légèrement résorbé.

La zone euro a enregistré un excédent de 7,8 milliards d'euros de son commerce extérieur en juin, selon les données non corrigées des variations saisonnières publiées mardi par Eurostat. C'est une forte hausse par rapport à celui de 1,7 milliard enregistré en mai. En juin de l'année dernière, cet excédent s'élevait à 1,6 milliard d'euros: l'excédent est donc également en forte hausse sur un an.

Les exportations continuent de croître deux fois plus vite que les importations malgré un euro fort. Les exportations de la zone euro ont progressé de 9% en juin par rapport à juin 2006, à 128,3 milliards d'euros, tandis que les importations ont crû plus légèrement, de 4% à 120,5 milliards.

Pour l'ensemble de l'Union européenne, le déficit commercial s'est légèrement réduit, s'élevant à 9,4 milliards d'euros en juin, contre 15 milliards en mai de cette année et 13,3 milliards d'euros en juin 2006. Les échanges de l'Union européenne avec la plupart de ses principaux partenaires ont été orientés à la hausse: les augmentations les plus importantes sont les exportations vers la Russie (+30% en janvier-mai 2007 par rapport à janvier-mai 2006), l'Inde (+17%), la Chine (+14%) et le Brésil (+11%). Côté importations, ce sont celles en provenance de Chine (+21%), du Brésil (+17%), de Turquie et d'Inde (+14% ) qui affichent les meilleures progressions.

Parmi les Etats membres de l'Union européenne, l'Allemagne a affiché le plus fort excédent (+80,6 milliards d'euros en janvier-mai 2007), devant les Pays-Bas (+16,2 milliards), l'Irlande (+12,7 milliards), la Suède (+7,0 milliards) et la Belgique (+6,0 milliards). Du côté des pays déficitaires, le Royaume-Uni a accusé le plus fort déficit (-53,9 milliards), suivi de l'Espagne (-36,9 milliards), de la France (-16,1 milliards), et de l'Italie (-7,7 milliards).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :