Le brasseur brésilien AmBev investit massivement dans son pays

Le brasseur brésilien AmBev, filiale du groupe belgo-brésilien InBev, veut accroître ses capacités de production pour répondre à la forte demande de boissons au Brésil. Il a prévu de dépenser d'ici cinq ans plus de 1,8 milliard d'euros, soit le plus important investissement consenti par AmBev depuis sa création en 1997.

Le brasseur brésilien AmBev, filiale du groupe belgo-brésilien InBev, multiplie les projets dans son pays d'origine. Il a décidé d'investir au Brésil 5 milliards de reals, soit 1,8 milliard d'euros, sur cinq ans afin d'accroître ses capacités de production, selon le président du conseil d'administration Victorio Carlos de Marchi.

Cet investissement, le plus important consenti par AmBev depuis sa création en 1997, vise à répondre à l'accélération économique du Brésil et à la croissance du marché des boissons depuis deux ans, souligne le brasseur qui prévoit de créer 1.000 emplois directs par an.

Outre cette enveloppe conséquente, AmBev veut mettre les bouchées doubles pour occuper le terrain au Brésil. Il a également acquis deux usines brésiliennes auprès du brasseur portugais Cintra pour un montant de 112 millions d'euros.

AmBev détient le plus grand portefeuille de boissons du Brésil avec les bières Brahma, Antarctica, Skol et Bohemia, les rafraîchissants Guarana Antarctica, Pepsi Cola (sous licence), Gatorade, les eaux Fratelli et les thés Lipton. Grâce à sa fusion avec Inbev, la marque Brahma s'est implantée dans plus de 15 pays d'Europe et d'Amérique latine. Son chiffre d'affaires a augmenté de 5,15% dans les bières en 2006 et de 9% dans les autres boissons.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.