Autogrill affiche un bénéfice net en hausse de 17% en 2006

 |   |  297  mots
Le groupe italien Autogrill a présenté de bonnes performances pour l'année 2006. L'entreprise se félicite de la croissance homogène de son activité et de la consolidation de sa filiale espagnole Aldeasa.

Les restaurants d'autoroutes et d'aéroports du groupe Autogrill présentent ce lundi des résultats en hausse pour l'année 2006. Leur bénéfice net progresse de 17%, à 152,5 millions d'euros, par rapport à 2005 et son chiffre d'affaire de 11%, à 3,93 milliards d'euros. Des performances supérieures aux prévisions des analystes.

Le groupe italien s'est félicité de ces chiffres et de la bonne santé de la société. Une situation qui devrait se poursuivre puisque les recettes des neufs premières semaines de l'année font apparaître une hausse de 9% de son chiffre d'affaires.

Autogrill a, selon le groupe, "exploité pleinement le scénario favorable de l'économie" l'an passé. Principalement implanté en Europe et en Amérique du Nord, le groupe y a vu ses ventes progresser respectivement de 10,4% et 7,5%. A noter la croissance de 11,9% du bénéfice d'Aldeasa, sa filiale espagnole détenue à parité avec le cigarettier Altadis.

L'Asie a été l'occasion de décrocher plusieurs nouveaux marchés de restauration dans des aéroports, comme celui de Bangalore en Inde et de Mumbai (Bombay). Le groupe, déjà présent dans trente-deux pays, prévoit d'ailleurs d'ouvrir une "base d'opération" à Singapour dans les prochaines semaines.

Les ventes dans les aéroports ont représenté 49% du total cette année, alors que l'entreprise a racheté les chaînes Cara et Carestel. L'activité est répartie équitablement entre l'Europe et les Etats-Unis, et Autogrill a renouvelé ou remporté des contrats pour les aéroports d'Atlanta, El Paso et Milan cette année.

Le groupe, détenu à 57% par la famille Benetton, prévoit de reverser un dividende de 40 centimes d'euros par action cette année, en hausse de 67% par rapport à 2006. Il prévoit également de racheter deux millions de ses actions dans les dix-huit mois à venir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :