Arnault et Colony devraient obtenir leurs sièges chez Carrefour

Blue Capital, la structure qui réunit Groupe Arnault et le fonds Colony, et qui s'est emparé de 9,8% du capital de Carrefour serait en passe d'obtenir les deux sièges qu'ils réclament au conseil de surveillance du géant français de la distribution. En face d'eux, la famille Halley devrait, elle, obtenir le troisième siège qu'elle demande.

Selon des sources proches du dossier citées par l'Agence France Presse (AFP), Carrefour devrait accorder au tandem Arnault-Colony Capital deux sièges au conseil de surveillance du numéro deux mondial de la distribution, comme ils l'ont réclamé, après s'être emparé de 9,8% du capital.

Le conseil de surveillance aurait rencontré ces derniers jours les représentants de Blue Capital, société commune du Groupe Arnault allié au fonds américain Colony, pour qu'ils précisent leurs intentions. Rassuré sur le soutien des deux actionnaires à la stratégie de Carrefour et au management, le conseil de surveillance, qui doit se réunir d'ici vendredi, devrait donner un avis favorable au directoire, pour l'entrée de Blue Capital au conseil de surveillance.

Parallèlement, la famille Halley, premier actionnaire du groupe avec 13% du capital et 20% des droits de vote (dont le Figaro disait ce jeudi matin qu'elle s'opposait pour l'instant aux doléances d'Arnault et Colony à qui elle demandait un engagement de ne pas se renforcer au capital), devrait renforcer sa position et obtenir un troisième poste comme elle le sollicitait, au conseil de surveillance. Une demande approuvée par le directoire de Carrefour, selon le BALO (Bulletin des annonces légales obligatoires).

Outre Robert Halley, qui préside le conseil de surveillance et Bernard Bontoux, son beau-frère, représentant une des holdings du groupe familial (Comet BV), la famille va disposer d'un autre siège, au nom de Halley Participations.Il pourrait revenir, selon le Financial Times, à Olivier Halley, fils de Paul-Louis Halley, le patriarche de la famille, décédé en 2003.

Avec l'arrivée de l'ancien patron de Peugeot-Citroën Jean-Martin Folz déjà entérinée, selon le BALO, le visage du conseil sera profondément remanié et passera de 7 à 11 membres. Toutes ses nominations seront soumises à l'assemblée générale des actionnaires du 30 avril.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.