Technip pénalisé sur ses marges au troisième trimestre

 |   |  335  mots
Le groupe parapétrolier Technip affiche une hausse de 21% de son chiffre d'affaires sur le troisième trimestre et une progression de 26,2% de son bénéfice net. Toutefois, sa marge opérationnelle recule de 60 points de base sur un an. Pour 2007, le groupe anticipe un chiffre d'affaires de l'ordre de 8 milliards d'euros et rassure sur ses perspectives.

Le groupe parapétrolier Technip souffre sur ses marges au troisième trimestre 2007. Le groupe, qui a publié sur la période un chiffre d'affaires en hausse de 21% sur un an à 2,16 milliards d'euros, a vu sa marge opérationnelle courante reculer de 60 points de base à 5,5% sur un an. Le résultat opérationnel courant s'est établi à 119 millions d'euros au troisième trimestre 2007, contre 107,8 millions d'euros un an auparavant, affichant une hausse de 10,4%. Le résultat net s'est quant à lui inscrit en hausse de 26,2% sur un an à 76,1 millions d'euros, au troisième trimestre 2007.

"Au troisième trimestre, la croissance du chiffre d'affaires de près de 22% provient en majorité des activités Onshore-Downstream avec en particulier l'impact positif de la conversion en contrat clé en main à prix forfaitaire du projet Khursaniyah à un niveau élevé d'avancement", explique Thierry Pilenko, le PDG du groupe, cité dans un communiqué. Ainsi, cette croissance et la bonne tenue de l'activité SURF (fabrication et pose de conduites sous-marines) permet de compenser le ralentissement attendu du segment d'activité Plates-Formes.

Le groupe rappelle en outre qu'au troisième trimestre, il a signé pour 1,9 milliard d'euros de nouveaux contrats et qu'au 30 septembre, son carnet de commandes s'élève à 9,4 milliards d'euros. "Les perspectives commerciales restent favorables avec de nombreuses commandes attendues sur les douze mois à venir même si les attributions de certains projets en Afrique de l'Ouest continuent à subir des retards", souligne le groupe dans son communiqué.

Dans ce contexte, le groupe vise pour l'ensemble de l'année un chiffre d'affaires "de l'ordre" de 8 milliards d'euros en hausse de près de 15% sur un an. Le résultat opérationnel courant devrait bénéficier des "fortes performances de l'activité SURF".

Sur les neuf premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires du groupe s'élève à 5,78 milliards d'euros, en hausse de 17% par rapport à la même période l'année précédente. Sur cette même période, le bénéfice net atteint 223,8 millions d'euros, en hausse de 63,2% sur un an

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :