Bruxelles ouvre une enquête approfondie sur le rachat de Tele2 France par SFR

La Commission craint que cette fusion n'ait un impact négatif sur la concurrence dans le secteur de la télévision payante en France. La Commission dispose dorénavant de 90 jours ouvrables, soit jusqu'au 2 août, pour étudier le dossier à fond.

La Commission européenne a décidé d'ouvrir une enquête approfondie sur le projet d'acquisition par SFR (détenu par Vivendi et Vodafone) des activités françaises de téléphonie fixe et internet haut débit de l'opérateur suédois Tele2. La Commission craint en effet que cette fusion n'ait un impact négatif sur la concurrence dans le secteur de la télévision payante en France.

Selon la Commission, une enquête plus longue "permettra d'examiner en détail les effets anticoncurrentiels qui pourraient résulter de cette opération sur les marchés de la télévision payante en France et de s'assurer que les intérêts des consommateurs ne seraient pas négativement affectés". La Commission dispose dorénavant de 90 jours ouvrables, soit jusqu'au 2 août, pour étudier le dossier à fond. Elle pourra alors autoriser l'opération, avec ou sans conditions, ou opposer son veto.

Le rachat des activités françaises (hors téléphonie mobile) de Tele2 avait été rendu public le 3 octobre, pour un montant d'environ 3,3 milliards de couronnes suédoises, soit 350 millions d'euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.