L'UE offre 558 millions d'euros à l'Egypte

 |   |  271  mots
L'Union européenne est le deuxième donateur de l'Egypte. Elle soutient le processus de réformes au titre de la politique de voisinage de l'UE.

La commissaire européenne aux Relations extérieures, Benita Ferrero-Waldner, a rencontré lundi le président égyptien Hosni Moubarak et lui a présenté un programme d'aide de 558 millions d'euros destiné à appuyer le processus de réformes engagé dans le pays. L'UE envisage d'accorder cette aide à l'Egypte au cours des quatre prochaines années, dans le cadre de la politique européenne de voisinage, a annoncé Benita Ferrero-Waldner à la presse.

"Cela nous permettra d'ouvrir un nouveau chapitre dans nos relations (...) grâce à l'aide financière que nous présentons et aux nombreux avantages offerts au titre de la politique de voisinage, nous offrons à l'Egypte d'importantes perspectives et soutenons son propre programme de réformes", a affirmé la commissaire. Très aidée par les Etats-Unis, l'Egypte est l'un des principaux bénéficiaires de l'aide apportée dans la région par l'UE, qui est d'ailleurs le deuxième donateur de l'Egypte.

L'objectif prioritaire de ce programme est de soutenir les réformes, notamment en termes de démocratie, d'éducation et de droits de l'homme. D'autant que le pays est confronté à une forte poussée islamiste.

L'UE a cependant été critiquée par des organisations des droits de l'homme pour avoir omis d'impliquer la société civile dans cette action. "Il est regrettable que (...) certains plans d'action avec les partenaires méditerranéens aient été négociés et établis en secret entre l'UE et les gouvernements sans consulter la société civile", déclare un communiqué conjoint du Réseau euro-méditerranéen des droits de l'homme et de l'Institut de recherche sur les droits de l'homme du Caire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :