Un contrat avec Boeing dope les trimestriels de Goodrich

L'équipementier aéronautiquee américain Goodrich a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, profitant d'un contrat signé en juillet avec son compatriote Boeing. Le bénéfice net du groupe a bondi de 26% à 126,8 millions d'euros.

Sur la base de résultats trimestriels supérieurs aux prévisions, l'américain Goodrich vient de relever ses perspectives pour l'ensemble de l'année. A la faveur d'un contrat conclu en juillet avec Boeing, l'équipementier aéronautique a pu profiter de meilleurs tarifs pour ses trains d'atterrissage. Les pièces de rechange commandées par l'armée américaine, utilisées en Irak et en Afghanistan, ont aussi augmenté. Sans oublier la progression des demandes commerciales alors que les compagnies aériennes transportent davantage de passagers.

Au total, Goodrich a engrangé un bénéfice net en hausse de 26% à 126,8 millions d'euros pour un chiffre d'affaires en progression de 15% à 1,6 milliard d'euros. L'équipementier a de fait réussi à compenser la perte de 11 cents par action liée à la vente de sa division Aviation Technical Services.

Profitant de ce haut de cycle dans l'aérien, le groupe américain, qui fabrique des roues, des freins et bien d'autres pièces pour des constructeurs comme Boeing ou Airbus, qui commence à livrer ses premiers A380, a relevé ses prévisions de résultats pour 2007. Il prévoit désormais un bénéfice de 3,65 à 3,70 dollars par action, au lieu de 3,50 à 3,60 précédemment.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.