Vincent Bolloré quitte le conseil de surveillance de Vallourec

Le président d'Havas a décidé de mettre fin à son mandat de membre du conseil de surveillance de Vallourec après avoir mené une opération de désengagement progressif de la société ces dernières semaines.

Vincent Bolloré a fait part ce mercredi de sa décision de quitter le conseil de surveillance de Vallourec. Le groupe Bolloré reste toutefois présent au sein du leader mondial des tubes en acier sans soudure dont il détient 7,5% des parts. Il y occupe un siège au conseil de surveillance par le biais de sa filiale Financière de Sainte Marine.

L'homme d'affaire et son groupe avaient pris une participation de plus de 25% dans Vallourec en juin 2004 et disposaient alors de deux sièges au conseil de surveillance. Ils détenaient encore 16% du capital fin janvier.

Ces derniers mois, Vincent Bolloré à procédé à plusieurs cessions d'actions. Ce désengagement progressif a alimenté les spéculations autour de ses intentions, certains investisseurs estimant que le capital ainsi récupéré pourrait lui servir à monter dans Havas.

Actuel président de ce dernier groupe, Vincent Bolloré détient 27% du capital d'Havas après s'être renforcé progressivement au fil des mois. Il est également le premier actionnaire de la société d'achat d'espace britannique Aegis, dont il détient près de 30%, ce qui alimente les rumeurs sur un possible rapprochement des deux groupes de publicité.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.