Arnault et Colony s'engagent à ne pas monter au delà de 20 % de Carrefour d'ici mi-2008 sauf si...

Le tandem Groupe Arnault-Colony Capital réuni dans la structure Blue Capital qui a récemment acquis 9,8% du capital de Carrefour obtient les deux sièges qu'il demandait au conseil de surveillance de Carrefour. Actionnaire à 13%, la famille Halley obtient un troisième siège au conseil. Blue Capital accepte de ne pas dépasser la barre des 20 % du capital d'ici au 30 juin 2008. Sauf si les Halley vendent ou qu'un tiers prend 5% du capital.

Le tandem Groupe Arnault-Colony Capital réuni dans la structure Blue Capital qui a récemment acquis 9,8% du capital de Carrefour, en devenant ainsi le deuxième actionnaire de Carrefour, va bien obtenir les deux sièges qu'il demandait au conseil de surveillance du géant de la distribution. Il ne reste qu'à obtenir l'agrément du directoire avant la publication officielle au Bulletin des annonces légales officielles (BALO).

C'est ce qu'a annoncé vendredi Carrefour dans un communiqué. De son coté, la famille Halley, premier actionnaire avec 13% du capital (et quelque 20% des droits de vote), a obtenu un troisième siège au conseil - qui passe de 7 à 11 membres avec l'arrivée conjointe de Jean-Martin Folz, l'ex PDG de PSA Peugeot-Citroën.

Mais la famille Halley a démenti catégoriquement tout processus de vente de son bloc d'actions. La rumeur court pourtant depuis plusieurs semaines. Vendredi matin, notre confrère Les Echos écrivait même que plusieurs fonds dont Apollo (qui convoiterait aussi le grand équipementier auto français Valeo) auraient approché les banques conseils de la famille Halley, HSBC et Lehman Brothers, en vue de reprendre sa participation.

Il semble en tout cas qu'une partie de la famille Halley, qui serait divisée entre ceux qui souhaitent vendre et ceux qui veulent rester dans l'affaire, ait testé le marché ces derniers jours. Signe de tensions internes, Robert Halley, président du conseil de surveillance, aurait pris à titre personnel une autre banque conseil, en l'occurence Perella Weinberg.

Pour sa part, Blue Capital déclare dans une lettre adressée vendredi au conseil de surveillance et au directoire de Carrefour et rendu publique avec l'accord de toutes les parties qu'il pourra monter jusqu'à 20% maximum au capital du distributeur d'ici au 30 juin 2008 c'est-à-dire jusqu'à l'assemblée générale des actionnaires de l'an prochain.

Mais il précise : "sauf circonstances nouvelles qui résulteraient de la décision du groupe familial Halley de céder sa participation ou de l'entrée d'un tiers qui prendrait une participation d'au moins 5% du capital".

La famille Halley n'a en tout cas pas obtenu comme elle l'espérait l'engagement de Blue Capital de ne pas se renforcer dans Carrefour au delà de ses 9,8 % dans les mois à venir. En revanche, les deux parties sont tombées d'accord sur leur volonté commune de soutenir le management actuel, à commencer par le président du directoire du groupe de distribution José Luis Duran qui a entrepris de tenter de redresser son activité, à la peine particulièrement en ce qui concerne les hypermarchés en France.

Le représentant de Groupe Arnault sera Nicolas Bazire, proche collaborateur de Bernard Arnault, celui de Colony - spécialiste de l'optimisation des actifs immobiliers - sera son patron pour l'Europe, Sebastien Bazin. Ce dernier exliquait vendredi que si Colony a fait son entrée dans Carrefour, c'est après avoir "beaucoup travaillé sur la société, sur ses fondamentaux, sur ses parts de marchés (...) Donc, on a pris ce que j'espère être un risque mesuré de s'inviter au capital et de participer à la stratégie actuelle menée par M. Duran, de la conforter et puis de participer comme force de proposition au conseil, si on nous y accueille, pour, avec les autres membres, faire en sorte que cette société puisse se développer davantage et être créatrice de valeur pour les actionnaires".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.