Kyocera améliore sa marge opérationnelle

Le fabricant japonais de céramique fine et de produits électroniques Kyocera annonce un bénéfice net en repli de 5,4% au premier semestre de l'exercice 2007-2008 en raison d'un gain non récurrent, malgré une hausse confortable de son bénéfice d'exploitation.

Kyocera améliore sa rentabilité opérationnelle au premier semestre même si sa marge nette se réduit, du fait d'éléments exceptionnels non récurrents. Pour l'ensemble de l'exercice en cours, le fabricant japonais maintient ses prévisions antérieures, d'une hausse de 11,8% de son bénéfice d'exploitation, à 151 milliards de yen
.
Il escompte un chiffre d'affaires annuel record, en hausse de 3,6% à 1.330 milliards (8,1 milliards d'euros). Le bénéfice net devrait, en revanche, accuser un léger recul de 3,3%, à 103 milliards de yen, toujours en raison de la non récurrence des quelques gains exceptionnels dont avait bénéficié le groupe l'an dernier.

Entre avril et septembre, Kyocera a dégagé un résultat net positif de 50,62 milliards de yen (307 millions d'euros), contre 53,49 milliards à l'issue des six premiers mois de l'exercice antérieur, au cours desquels il avait bénéficié de ventes d'actifs. Au cours du premier semestre de cette année, Kyocera a vu son chiffre d'affaires augmenter de 3,4% sur un an, à 636,56 milliards de yen. Son résultat d'exploitation a dans le même temps gagné 7,4% à 67,82 milliards.

L'activité des composants et pièces diverses a généré un chiffre d'affaires en hausse de 4,6% mais les gains d'exploitation ont cédé 1,7%. Cet ensemble représente 52,3 % des activités du groupe.Kyocera a expliqué la progression des ventes de composants par l'augmentation des commandes pour l'industrie des élécommunications et de l'automobile, pour la confection de diodes électroluminescentes (LED) ainsi que pour les TV ou les consoles de jeux.

Du côté des télécommunications, qui représente près de 18 % de l'activité du groupe, la perte a été réduite sur les terminaux mobiles et stations de base cellulaires malgré des ventes en repli à l'étranger, grâce à une amélioration au Japon, du fait du succès des modèles de téléphones conçus pour l'opérateur KDDI. Kyocera discute actuellement avec Sanyo pour lui racheter son activité d'équipements et terminaux cellulaires.

Le groupe a en outre profité d'une augmentation des ventes d'imprimantes et copieurs couleurs, notamment en Europe. Ce segment qui représente 21,5 % de l'activité, a connu une hausse de près de 10 % de son chiffre d'affaires et une progression de 24 % de son résultat opérationnel. Il a bénéficié de gains de change dus à la faiblesse persistante du yen.

Kyocera réalise 38 % de son chiffre d'affaires au Japon et 19,9 % aux Etats-Unis. La part de l'Europe est passée à 17,7 % des ventes contre 15,8 % un an plus tôt. Celle de l'Asie est également en hausse à 18,6 % contre 17,4 au premier semestre 2006.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.